La planète football a été secoué pour les révélations d’un document par un procureur de Brooklyn. Un document qui alimenterait l’idée que des dirigeants de la FIFA auraient reçu des pots-de-vin pour organiser les Coupes du monde 2018 et 2022 en Russie et au Qatar. Hier, les autorités russes ont souhaité «démentir» ces informations. «La Russie a reçu de façon tout à fait légale le droit d’organiser la Coupe du monde. Ce n’est pas lié à de quelconques pots-de-vin, nous démentons cela catégoriquement», a affirmé aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.
«La Russie a organisé la meilleure Coupe du monde de football de l’Histoire. Nous en sommes fiers, a-t-il ajouté. Nous avons lu les articles dans les médias. Nous ne comprenons pas de quoi il est question.» Des soupçons planent depuis plusieurs années sur les conditions de l’octroi des deux éditions de la compétition, mais c’est la première fois que la justice d’un pays affirme que les votes désignant Qatar et Russie ont été entachés d’irrégularités.