Mohamed Tadjadit et Malik Riahi ont été placés, ce jeudi, en détention provisoire par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’Hamed, après comparution devant le Procureur., a annoncé le Comité National pour la Libération des Détenus (CNLD). Le premier nommé est accusé, selon les déclarations Me Alili Yamina (du collectif de la défense de ces activistes) sur son compte facebook, d’«associations de malfaiteurs», de «propagation de fausses informations dans le but de porter atteinte à l’ordre public», d’«abus de la vie privée d’un enfant en diffusant des images pouvant porter atteinte à la vie de l’enfant», d’«incitation d’un enfant à la débauche» et de «possession de drogue pour la consommer ».

Mohamed Tadjadit et Malik Riahi ont été arrêtés, dimanche, alors qu’ils se trouvaient dans un appartement à Baïnam. Trois autres activistes, Soheïb Debaghi, son frère Tarik et Noureddine Khimoud, ont été interpellés le jour même dans une voiture à Batna. 

Ces arrestations sont intervenues au lendemain de la diffusion d’une vidéo par Mohamed Tadjadit et Soheïb Debaghi, dans laquelle un mineur est présenté comme une victime d’agression sexuelle de la part de policiers.

Lire également l’article de « Reporters »:

,