Le gouvernement Bedoui continue d’avoir des difficultés à se déplacer sur le terrain, et la visite que vient d’effectuer le ministre de l’Energie à Tindouf n’a pas été de tout repos. En déplacement dans cette wilaya, Mohamed Arkab a dû modifier son itinéraire initial afin d’éviter un rassemblement de contestataires venus à l’accueil comme pour d’autres ministres de l’Exécutif. L’agence de presse APS indique que M. Arkab a été «chahuté au départ» de sa visite et a été contraint à «un changement d’itinéraire». Il reste que ce responsable est parmi les ministres du gouvernement Bedoui à être présent et à commenter l’actualité de son secteur. Hier, il a affirmé lors de son déplacement à Gara Djebilet, dont la réputation est d’être un grand gisement de fer, que la région contient également du gaz. La découverte de gaz, «pour la première fois» dans cette partie du Grand sud algérien, «représente une phase importante pour l’économie aussi bien nationale que locale», a-t-il dit. Le site, découvert à 70 km de Gara Djebilet, présente, selon Arkab «des indices positifs et a permis de produire quelque 275 m3 de gaz et près de 300 litres/heure de condensat». «Cette nouvelle découverte a été réalisée sur un champ de quelque 140 km2 (extensible), et la prochaine étape portera sur l’évaluation de ce champ pour permettre à l’entreprise nationale Sonatrach d’avoir une idée exhaustive le concernant, avant d’entamer la phase suivante de développement et d’exploitation», a-t-il encore déclaré. La découverte de gaz dans cette région aura des retombées positives sur le développement du gisement de fer «dont le développement nécessite de l’énergie électrique et gazière et de l’eau», a souligné Arkab, soutenant également que la ressource mise à jour sera d’une contribution importante à l’alimentation des centrales électriques qui tournent au fioul et allégera les charges sur le budget de l’Etat dans ce domaine.<