Selon des sources crédibles, l’annonce officielle de la candidature des ministres aux prochaines élections législatives se fera, au plus tard, dans une dizaine de jours, apprend-on. Selon nos interlocuteurs, l’annonce officielle se fera vers la mi-février ou le 20 du même mois.

C’est le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui en fera l’annonce, nous dit-on. Le chef de l’Exécutif aurait déjà entamé les consultations avec son staff gouvernemental, en vue d’étudier soigneusement la question et de ne rien laisser au hasard. Selon les mêmes sources, certains ministres auraient déjà tout préparé, en vue d’entamer l’aventure des élections législatives. On croit savoir que la grande surprise sera l’annonce qui sera faite par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, de se présenter aux élections en tant que tête de liste FLN dans la capitale. D’où les pronostics optimistes de Ould Abbès quant à rafler 20 sièges. On croit savoir, également qu’une grande partie des membres du gouvernement quitteront leurs postes, pour annoncer leurs candidatures aux prochaines élections législatives. Cela, pour se conformer avec les lois en vigueur. Il faut rappeler dans ce contexte également les mises en garde du patron de la Haute instance de surveillance des élections quant à sanctionner tout acte d’abus de la part des candidats aux législatives notamment en ce qui concerne l’utilisation des moyens de l’Etat à des fins personnelles. Plusieurs candidats sont ainsi annoncés têtes de liste dans différentes wilayas. Le patron du FLN, tout comme celui du RND n’ont pas manqué de rappeler à leurs militants de base et aux responsables des structures organiques de base, qu’ils n’ont pas besoin de procéder aux placements par ordre au niveau des listes lors des dépôts au plan central.