Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a instruit les directeurs locaux de la Santé à l’effet d’accélérer la cadence de réalisation des projets qui accusent un retard, indique, mardi, un communiqué du ministère.

Lors de sa rencontre, tenue lundi par visioconférence, avec les directeurs locaux de la Santé et les responsables des établissements hospitaliers dans le cadre de la série de rencontres périodiques d’évaluation, le ministre a insisté sur l’impératif “d’accélérer la cadence de réalisation des projets accusant un retard, conformément à la directive émise et qui prévoit un calendrier de réalisations pour chaque wilaya”.

Après avoir écouté les différentes explications fournies par les directeurs de la Santé concernant les nombreux projets en cours de réalisation, notamment les services d’urgences médico-chirurgicales, les polycliniques et les services des soins intensifs, y compris ceux ayant été créés et réaménagés, M. Benbouzid a insisté sur l’impératif de finaliser les travaux et d’ouvrir les services de soins intensifs de l’établissement hospitalier spécialisé “El Kettar”, du Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Beni Messous et de l’établissement hospitalier spécialisé “Salim Zemirli” à Alger.

Le ministre a évoqué les nouveaux services au CHU “Mustapha Pacha” (Alger), à savoir le service de chirurgie maxilo-faciale, de chirurgie orthopédique et traumatologique et le service de microbiologie qui ont été dotés d’équipements médicaux modernes, et seront mis en service dans les plus brefs délais”.

Le ministre de la Santé a annoncé la programmation de visites de travail et d’inspection dans les wilayas intérieures et du Sud qui connaitront la réalisation de projets afin de créer un équilibre entre les wilayas du pays”. Evoquant la situation pandémique qui connaît une tendance ascendante, M. Benbouzid a estimé qu’elle n’est “pas inquiétante actuellement”, appelant à la vigilance.