Samedi, il est sorti à la 75e minute du match ayant opposé son équipe, le Milan AC, au Parma AC. Ismaël Bennacer se touchait l’arrière de la cuisse droite. On pouvait de suite comprendre que les ischio-jambiers ont envoyé des signes de fatigue. Auparavant, le staff médical des «Rossoneri» l’avait mis au repos en raison de «fatigue musculaire» décelée dans la même zone. Pas assez apparemment. Une petite négligence qui aurait pu coûter une longue période d’arrêt pour l’Algérien. Ce n’est – heureusement – pas le cas selon l’IRM passée mardi.

Dernièrement, le «Fennec» a été ménagé par les médecins des Milanais qui savaient que l’Algérien présentait un risque de blessure considérable. Mais il semblerait que l’importance du Fennec, sixième joueur le plus utilisé chez les Lombards, dans l’échiquier de Stefano Pioli a fait que son retour dans le onze soit précipité.
En retraçant les absences du champion d’Afrique, on remarquera qu’il avait été forfait pour la réception de la Fiorentina en Serie A le 29 novembre dernier en raison d’une «surcharge musculaire». Une brève apparition (29 minutes) 4 jours plus tard lors de la 5e journée d’Europa League contre le Celtic Glasgow. La suite, c’est deux rencontres, à savoir le déplacement chez la Sampdoria en championnat et celui en République tchèque pour donner la réplique au Sparta Prague, sur lesquelles l’ancien sociétaire d’Arsenal a dû faire l’impasse. Le même motif a été avancé pour expliquer la défection.

Il sera là pour la Juve si tout se passe bien
Samedi, il faisait son retour sur les pelouses. Et il s’est avéré (trop ?) précipité puisque celui qui a été transféré en été 2019 pour 16 millions d’euros en provenance d’Empoli est sorti en se tenant l’arrière de la cuisse. Les ischio-jambiers ont craqué face à la charge. Un type de pépins qui survient -généralement- en raison d’un surmenage. Les docteurs au Milanelo, plus prudents avec Zlatana Ibrahimovic par exemple, avaient décelé cela et recommandé un break pour Bennacer. C’était, apparemment, un arrêt préventif insuffisant puisque le natif d’Arles a été contraint de retourner à l’infirmerie.
Un mauvais management médical qui va contraindre le milieu de terrain au repos. Cependant, le pire a été évité car son retour est annoncé pour le début de l’année. Il coïncidera avec le match au sommet face à la Juventus Turin le 06 janvier prochain. Une date que Bannacer certainement cochée pour avoir la motivation et travailler pour être au top physiquement. Sa participation dépendra de la vitesse à laquelle il va se rétablir en essayant d’éviter, à tout prix, une éventuelle rechute parce que les ischio-jambiers sont souvent capricieux.
La saison sera longue et le team sept fois champion d’Europe est engagé dans la course au titre en étant invaincu dans la Serie A depuis la reprise post-halte Coronavirus. Sacré exploit dans lequel «Isma» a grandement participé avec ses prestations de haute volée. Surtout aux côtés de l’Ivoirien Stéphane Kessie avec lequel il forme un tandem de feu dans l’entre jeu. <