En fin de contrat le 31 août avec le Milan AC, Zlatan Ibrahimovic, qui aura 39 ans le 3 octobre prochain, a indiqué, dans une interview accordée à Sky Sport Italia, que les Rossoneri remporteraient le titre de champion d’Italie s’il restait la saison prochaine.
A 38 ans, Zlatan Ibrahimovic n’a pas perdu son franc-parler. Trois jours après la belle victoire du Milan AC face à la Juventus (4-2), l’attaquant suédois, en fin de contrat au 31 août prochain avec les Rossoneri, a mis la pression à ses dirigeants dans un entretien accordé à Sky Sport Italia. « Si j’avais été là dès le premier jour, nous aurions gagné le Scudetto. Si je reste à Milan l’année prochaine, nous le gagnerons. Ce n’est pas une promesse, il n’y a aucune garantie », a lâché l’ancien Parisien, qui reste cependant serein concernant son avenir.
« Je continuerai à jouer seulement si je peux apporter des résultats et faire des différences. Je ne suis pas une mascotte. Je n’ai pas besoin de jouer pour jouer, je peux le faire avec mes enfants, a-t-il déclaré, sans langue de bois, comme toujours. L’année prochaine? Voyons, j’ai encore un contrat de 3 semaines. Personne n’a commencé à parler. Jouons et finissons du mieux que nous pouvons. »
Zlatan Ibrahimovic a rappelé que ce dossier « dépendait du Milan AC ». « Mon objectif n’est pas d’arriver sixième ou septième, a-t-il enchaîné. Dans cette situation, je voulais aller à Milan pour aider. Ils m’ont dit que j’étais le seul à pouvoir le faire et j’ai montré que j’étais là. » Même s’il n’a plus ses jambes de 20 ans, Zlatan Ibrahimovic a redonné des couleurs à l’AC Milan, désormais en course pour se qualifier en C3 la saison prochaine.

Norwich continue de faire l’ascenseur et redescend en Championship
Sèchement battu par West Ham hier à domicile 0-4 pour la 35e journée de Premier league, Norwich évoluera de nouveau en deuxième division la saison prochaine, après une seule saison parmi l’élite. Le club du Norfolk confirme sa réputation de spécialiste de l’ascenseur. Il devient ainsi le seul club de l’histoire de la Premier League à avoir été rétrogradé à cinq reprises, en moins de trente ans. La formation de Daniel Farke ne s’est pas remise de la longue suspension du championnat liée au coronavirus, puisqu’elle a perdu ses sept matches disputés depuis la reprise, mi-juin.
Le début de saison avait été plutôt encourageant, avec de bonnes dispositions affichées lors du tout premier match contre Liverpool, malgré la défaite (1-4), puis une victoire lors du premier rendez-vous à domicile, face à Newcastle (3-1). Au mois de septembre, Norwich avait même battu le champion en titre Manchester City (3-2), qui ne s’est jamais remis de cette première défaite dans la course au titre. Norwich s’est finalement éteint à l’arrivée de l’automne, au même rythme que son avant-centre finlandais Teemu Pukki, qui a marqué plus de buts lors du premier mois de compétition (6) que lors des dix mois suivants (5).