Les services de l’Algérienne des eaux (ADE) de la wilaya de Mila ont procédé à la suspension de l’alimentation en eau potable dans la région de Sefsafa dans la commune de Grarem Gouga, suite à une cross-connexion des réseaux AEP et assainissement confirmée par les résultats des analyses bactériologiques effectuées, a-t-on appris samedi auprès des responsables de cette société. «La coupure de l’approvisionnement en cette ressource vitale est une mesure préventive visant la protection de la santé des habitants de ce groupement de prés de 4.000 âmes et la lutte contre les maladies à transmission hydrique», a précisé à l’APS la chargée de l’information et de la communication de cet établissement Amina Ben Abdedayem. Elle a ajouté que «les résultats des contrôles effectués récemment sur la qualité de l’eau dans cette région ont décelé sa contamination ce qui impose la suspension de sa distribution, l’identification de la source de la pollution et la résolution de la problématique avant un retour à la normale» assurant que la population de cette cité est alimentée par des citernes d’eau potable appartenant à l’ADE. «La vétusté et la détérioration du réseau de distribution d’eau potable dans ce quartier, la réalisation de certaines parties des canalisations des eaux usées à proximité des réseaux d’eau potable et l’installation de la plupart des branchements individuels à proximité des avaloirs sont les causes qui ont entrainé une telle situation», a fait remarquer la même source. La même source a fait savoir dans ce même contexte que des efforts sont actuellement déployés par l’équipe technique de l’unité et des services de l’office nationale d’assainissement (ONA) pour la localisation et la réparation des fuites signalées sur les conduites. Des nouvelles analyses seront effectuées sur la qualité de l’eau après les travaux de réparation des fuites avant la décision de reprendre la distribution d’eau, a conclu la même source. n