Les antennes de wilaya de la Cnac et de l’Ansej de Mila, que gèrent respectivement Mme Lezzar et Berghit Mounir, à l’instar de celles des autres wilayas, mènent une grande campagne de communication et de sensibilisation sur les activités de leurs organismes et les opportunités de création de microentreprises qu’elles offrent aux porteurs de projets.

L’Anem, rappelle Mme Beghiani Aïcha, accompagne les deux organismes précités dans cette campagne. Elle agit en qualité d’intermédiaire entre les patrons des institutions publiques et privées et les demandeurs d’emploi et se veut un partenaire efficace dans la garantie de placement de jeunes dans des postes d’emploi. Cette campagne durera, selon les dires du directeur de l’emploi de la wilaya de Mila, jusqu’au 9 janvier. Les chiffres et les bilans des activités de ces dispositifs, avancés par les responsables, lors d’un point de presse organisé, mardi, à l’intention des médias, reflètent, malgré quelques rares échecs relevés chez certains porteurs de projet, une réelle prise de conscience du jeune patronat dans la création de microentreprises, particulièrement les jeunes chômeurs possédant des diplômes universitaires et des idées. Les cadres de la Cnac et de l’Ansej, des chevronnés, selon les dires de leurs responsables, orientent et aident, sans aucune restriction, les jeunes porteurs de projet et ce, dans le but de leur assurer la réussite. Des exemples existent dans la wilaya de Mila. La visite guidée organisée à l’intention des représentants de la presse dans les locaux de quatre porteurs de projet, trois financés par la Cnac et un par l’Ansej, a permis à ces derniers de constater sur place, les résultats probants obtenus par les jeunes porteurs de projet grâce à la mise en application du dispositif d’aide à l’emploi et à la création de microentreprise. Les cabinets médicaux d’une cardiologue et d’un médecin généraliste à Mila, un laboratoire d’analyses de matériaux de construction d’un ingénieur en travaux publics, également à Mila, et une usine de fabrication d’aliments de bétail à Hamala, sont la preuve évidente de la réussite de ces projets. Les sourires et les remerciements des quatre heureux bénéficiaires de ces projets en disent long sur leur satisfaction et la bonne marche de leurs entreprises. Avec la Cnac et l’Ansej, le rêve peut devenir réalité est le message véhiculé par ces deux dispositifs à l’intention des jeunes chômeurs porteurs de projet.