Amieur Mohamed, le wali de Mila, a effectué, en fin de semaine, une visite de travail et d’inspection dans les communes de Benyahia Abderrahmane, Ouled Khlouf et Tadjenent, toutes dépendant administrativement de la daïra de Tadjenanent. Cette visite entre dans le cadre d’un vaste programme de visites préalablement programmées par le premier magistrat et qui le mèneront, selon un communiqué de la cellule de wilaya, dans les 29 autres communes des 12 autres daïras de la wilaya.

Nouvellement installé à Mila, le wali aura le plaisir, le déplaisir ou la surprise, c’est selon, dans les mois à venir, de découvrir et de constater de visu la beauté, la laideur, les mystères et les faces cachées ou exhibées de la wilaya, de s’entretenir avec les responsables locaux, les entrepreneurs, les promoteurs et la société civile. Lors de sa visite dans la commune de Benyahia, Abderrahmane, Amieur Mohamed s’est enquis du taux d’avancement des travaux d’un stade de proximité qui a atteint 70%, de la cantine scolaire de l’école primaire Chahid Benyahia-Zoubir, achevés à 95 % et a procédé à la mise en service d’un forage d’eau potable devant alimenter les mechtas de Ghomriane, Elbiar et Ouled Zaïd.
Dans la commune de Oued Khelouf, le wali a donné ordre aux responsables locaux de procéder à la réhabilitation de la bibliothèque communale, ayant fait l’objet d’actes de vandalisme, il y a quelques années, de la doter d’équipements didactiques et de la mettre à la disposition des habitants dans les plus brefs délais. Il a également inspecté le centre de santé de mechta Lahbal et a écouté les doléances citoyennes.
A Tadjenanent ville, dernière étape de sa visite, le wali a inspecté le futur Centre d’enfouissement technique (CET) appelé à accueillir les déchets ménagers des communes de la daïra et dont la mise en service s’effectuera dans un mois.
Il s’est rendu sur les sites des chantiers de réalisation de 400 logements AADL, de 50 autres de type LPA et de 250 autres LSP où plusieurs cas de litiges ont été soulevés.
Partout où il est passé, Amieur Mohamed n’a pas manqué d’écouter attentivement les explications qui lui ont été données par les responsables techniques et communaux tout en n’omettant pas de les orienter et de les instruire sur les décisions à prendre aux fins de satisfaire les citoyens.