La majorité des retraités, soit 97 % sur 57.288 relevant de la Caisse nationale des retraités (CNR) de Mila, «boudent» les comptes bancaires leur préférant les comptes courants postaux, a indiqué lundi le directeur de la Caisse, Dehoum Abdennour.

«Les services de la Caisse conseillent souvent aux retraités d’ouvrir des comptes courants bancaires pour éviter la pression habituelle sur les bureaux de poste et percevoir leurs pensions au plus tard le 20 de chaque mois au lieu du 24 comme à la poste», a indiqué le même cadre rencontré en marge des «portes ouvertes» sur la CNR, organisées de lundi à mercredi au centre culturel islamique. Les cadres de la CNR ont invité, à ce titre, les agences bancaires à encourager les retraités à ouvrir des comptes au niveau de leurs établissements bancaires. Il a été également indiqué, à l’occasion, que les applications modernes, dont le service SMS, lancées par la Caisse permettront d’ici 2020 de «se passer totalement des documents en papier». Ces services permettent d’informer le bénéficiaire, entre autres, de la nécessité d’actualiser son dossier en temps réel pour éviter une suspension temporaire du versement de la pension comme ce fut le cas de 1.022 retraités, après le dernier mois de Ramadhan, a-t-on souligné. Le directeur de l’agence de Mila de la CNR a regretté que seuls 10.000 retraités sur les 57.288 que compte la Caisse aient déclaré leurs numéros de téléphone, réduisant ainsi l’efficacité du service de notification par SMS. Le même responsable a indiqué que la majoration atteignant 5 % des retraites, décidée par le président de la République, a été versée.