Le barrage de Beni Haroun, dans la wilaya de Mila, a atteint sa capacité de remplissage maximale à la faveur des dernières précipitations nécessitant d’actionner le déversoir évacuateur de crues, a-t-on appris mardi auprès du directeur d’exploitation de ce méga ouvrage hydraulique, Kamel Dahoui. La même source a précisé à l’APS, que « le barrage a atteint sa capacité de stockage maximale depuis la matinée d’aujourd’hui suite à une pluviométrie importante », estimée au cours deux derniers jours à 50 mm ce qui a permis un déversement conséquent des eaux dans le barrage, soulignant que cet ouvrage hydraulique a atteint sa capacité de remplissage maximale évaluée à un (1) milliard m3 d’eau, avec une exploitation de 884 millions m3. M. Dahoui a également relevé que la quantité d’eau déversée dans le barrage au cours de l’année hydrologique 2020-2021 (à partir de septembre) s’élève à 292 millions m3, ajoutant qu’en janvier dernier, le déversoir évacuateur de crues du barrage a été actionné après le remplissage de l’ouvrage. Il a estimé que la quantité d’eau déversée a connu « un recul » comparativement à la moyenne enregistrée les dernières années suite à un déficit pluviométrique, détaillant que la quantité déversée durant l’année hydrologique 2019-2020 a dépassé 677 millions m3. Le même responsable a ajouté, dans ce contexte, que le déversoir évacuateur de crues du barrage a été actionné, à partir du mois d’octobre durant les quatre dernières années. Le directeur d’exploitation du barrage de Beni Haroun a rassuré au sujet du volume d’eau emmagasiné dans cet ouvrage hydraulique important, jugé « suffisant » pour satisfaire la demande pendant plusieurs années de toutes les wilayas, en matière d’alimentation en eau potable (AEP) et également pour l’irrigation des périmètres agricoles dont celui de Teleghema avec 4447 hectares. Il est à rappeler que les wilayas alimentées en eau depuis le barrage de Beni Haroun sont Batna, Khenchela, Oum El Bouaghi, Constantine ainsi que Mila à hauteur de 200 millions m3 l’année dernière, selon le même responsable.