Les travaux de renforcement de l’approvisionnement en eau potable de cinq (5) communes du Sud de la wilaya de Mila seront lancés prochainement, a-t-on appris jeudi auprès de la direction locale des ressources en eau. La même source a souligné que ce projet supervisé par l’Agence nationale des barrages et des transferts d’eau (ANBT), concerne les communes de Aïn Tin, M’chira, Ben Yahia Abderrahmane,
Aïn Melouk et Ouled Akhlouf, et plusieurs mechtas des mêmes collectivités locales.
«Les travaux de réalisation de ce projet ont été scindés en 4 tranches, dont l’autorisation de lancement des travaux de la première tranche a été délivrée», a fait savoir la même source, soulignant que cette opération comprend la réalisation d’un canal principal et plusieurs autres installations, notamment des stations de pompage d’eau et des réservoirs. «Les travaux des autres tranches seront lancés dans les plus brefs délais après le parachèvement des procédures administratives et juridiques d’usage «, a ajouté la même source. Le projet permettra, une fois réceptionné, de renforcer l’approvisionnement l’alimentation en eau potable des 5 communes et plusieurs mechtas à partir du barrage Beni Haroun à travers la station de traitement des eaux de Oued El-Othmania (sud de Mila), a-t-on également appris auprès de la direction des ressources en eau.
La réalisation et mise en exploitation de ce projet permettra de consolider l’approvisionnement en AEP assuré actuellement depuis les eaux des forages avec une distribution moyenne d’un jour sur trois, a conclu la même source.