La salle de réunions de la wilaya de Mila a abrité, ce jeudi, la première session ordinaire de la toute nouvelle assemblée populaire de wilaya (APW) issue des dernières élections locales. nouveau P/APW, un ex-élu membre de l’ex APW, assisté par plusieurs anciens élus ayant déjà siégé auparavant au sein de l’assemblée défunte a présidé sa première scéance de travail.

L’ordre du jour de cette première session portait sur le bilan des activités de la wilaya, l’éducation, l’emploi et l’agriculture. Le P/APW et le wali ont, tour à tour, dans leurs discours appelé les élus et l’administration à se donner la main et à travailler dans la transparence, le programme du président de la République devant être le point de mire de toutes les actions de la wilaya. Nous avons appris lors des lectures des différents rapports que 61 projets ayant fait l’objet de gel ont été levés et concernent les travaux publics, la santé, l’éducation et les ressources hydriques.
Des dizaines de projets sont en cours de réalisation dans le secteur de l’éducation qui compte, pour rappel, 445 écoles primaires,126 collèges et 55 lycées, 30 UDS, 98 stades et 48 salles de sport pour la pratique de l’EPS, 08 internats, 113 demi-pensionnats et 338 cantines scolaires. Le CEM Boulâayoune Mohamed de Grarem-Gouga a été fermé récemment pour des raisons d’ordre technique afférent à sa construction pouvant engendrer un danger pour les élèves. Une seule école primaire privée active dans la wilaya, il s’agit de l’école Ezzohour de Chelghoum Laïd qui accueille 99 élèves. Le tamazight, selon le rapporteur, est enseigné à 226 élèves par trois enseignants dans les CEM Billel Hachem et Khellaf Youcef de M’Chira et le CEM des Frères Belfihedj de Ouled Khlouf. Une seule commune sur les 32 que compte la wilaya ne dispose pas d’un lycée, il s’agit de la commune d’Aïn Tinn. 16 lycées, 22 CEM et 75 écoles primaires sont gérés par des intérimaires.
10 368 élèves profitent du transport scolaire qu’assurent 311 bus (location, solidarité et ministère de l’Intérieur). 16 436 candidats dont 5932 libres passeront les épreuves du baccalauréat, 12 815 dont 51 libres le BEM et 17345 l’examen de 5e A.P ou sixième. L’emploi et l’agriculture ont également été à l’ordre du jour. Comme à l’accoutumée, les débats ont suivi les lectures des rapports. n