Trois nouvelles structures relevant de la Sûreté nationale ont été inaugurées jeudi dans les communes de Tadjenanet, Bouhatem et Sidi Merouane de Mila, dans le cadre de l’extension de la couverture sécuritaire dans cette wilaya.

La mise en service de ces structures a été présidée par l’inspecteur régional de l’Est, le contrôleur de police, Mustapha Benaïni, représentant le Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), en présence du wali Ahmouda Ahmed Zineddine, du chef de sûreté de wilaya, Mourad Zenati, en sus de plusieurs cadres de la sûreté et des autorités civiles et militaires. Dans ce contexte, la couverture sécuritaire a été renforcée dans la daïra de Tadjenanet (sud de Mila) suite à l’inauguration de la première sûreté urbaine à caractère commercial qui couvrira des cités comptabilisant 9 000 âmes, et dont la réalisation et l’équipement ont nécessité une enveloppe financière de 61 millions de DA. Dans la commune rurale de Bouhatem, située à l’ouest de Mila, un siège de sûreté de daïra, comprenant 8 logements de fonction et un célibatorium, réalisés pour un montant de 97 millions de DA, selon les informations fournies, a également été inauguré et permettra de couvrir un tissu urbain occupé par une population de 15 000 personnes. A l’occasion, le célibatorium a été baptisé du nom de Bounaâs Abderrezak, tombé au champ d’honneur en 1994, en présence des membres de sa famille. Par ailleurs, il a été procédé à l’inauguration d’un nouveau siège de sûreté de daïra dans la commune de Sidi Merouane, près du chef-lieu de wilaya, en sus de 8 logements de fonction et un célibatorium, baptisé du nom du chahid Bouâzza Abderrezak. Le chef de sûreté de wilaya a salué, d’autre part, les efforts de la Direction générale de la Sûreté nationale consentis pour améliorer la couverture sécuritaire, appelant les cadres et les agents de la Sûreté nationale affectés dans ces nouvelles structures à appliquer les lois de la République et à respecter les droits de l’homme. De son côté, l’inspecteur régional de l’Est de la police de Constantine, a indiqué, dans une déclaration à la presse, que la couverture sécuritaire dans la wilaya de Mila est actuellement estimée à 85%, en attendant l’inauguration de deux sièges de sûreté de daïra à Tassadane Haddada et à Aïn Beïda Harriche courant 2018. En réponse à une question sur la lutte contre la contrebande des vestiges, le contrôleur de police a évoqué six interventions menées dans le cadre de la lutte contre les réseaux de contrebande de vestiges archéologiques à travers la wilaya de Mila, se soldant par des résultats « probants » et permettant la saisie de 1 500 pièces de monnaie destinées à la contrebande en sus de l’arrestation des mis en cause et leur présentation devant la justice. En outre, l’inspecteur régional de la police a fait savoir que des efforts intenses sont déployés par la DGSN en vue d’améliorer les conditions sociales des agents de police, en évoquant, à ce propos, le projet de réalisation d’un hôpital dédié à la police à Constantine. M. Benaïni a également procédé à la distribution de décisions d’attribution de 20 logements promotionnels au profit de travailleurs de la Sûreté nationale.