Une enveloppe de 500 millions de dinars est consacrée par les pouvoirs publics de la wilaya de Mila au raccordement en eau potable et à la réalisation de réseau d’AEP (alimentation en eau potable) à partir du barrage de Béni Haroun et de forages, de 38 mechtas situées dans 18 communes de la wilaya au cours de l’année en cours, avons-nous appris de source fiable.

Ces mechtas, pour la plupart, situées dans la zone nord de la wilaya de Mila, souffrent terriblement du manque et parfois de la rareté totale de cette denrée vitale. Le financement des opérations de raccordement entre dans le cadre de l’amélioration du quotidien des citoyens. Les habitants de ces mechtas attendent avec impatience le lancement des travaux. Pour rappel, seules une vingtaine de communes sur les 32 que compte la wilaya de Mila sont raccordées à partir des eaux du barrage de Beni Haroun, le reste des communes non raccordées le seront à partir du barrage de Tabellout, dans la wilaya de Jijel, du barrage réservoir de Oued Athmania ou de forages. Nous avons appris également que les eaux du barrage de Beni Haroun ont atteint un volume de remplissage de plus d’un milliard de mètres cubes.