Le raccordement au réseau de gaz naturel de centaines de foyers des zones rurales aura été le fait le plus saillant de l’année 2017 dans la wilaya de Mila, dont une bonne partie de la population rurale s’est émancipée de la pénible quête des bonbonnes de gaz durant les rudes mois d’hiver.

Pour les habitants du village de Bouaziz dans la commune de Chelghoum Laïd (Sud de Mila) et les deux agglomérations Lehmala et Cheklibi Makhlouf, le raccordement au réseau de gaz naturel de plus de 1.500 foyers présidé par le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, en décembre dernier, a été vécu comme un évènement qui méritait fort bien d’être fêté par des spectacles de fantasia et de baroud.
Ces raccordements ont porté à 64 % le taux de pénétration du gaz naturel dans cette wilaya, avait indiqué, à l’occasion, le ministre en affirmant que ce taux dépassera 80 %, au terme des opérations de en cours.
Ce même taux était de 62,82 % à la fin de 2016, a déclaré de son côté le directeur local de l’énergie, Mohand Chérif Braham, assurant que 26 des 32 communes de la wilaya sont désormais desservies par cette énergie. Le programme quinquennal en cours d’exécution prévoit de couvrir tous les chefs-lieux de communes et les grandes agglomérations, avec un total de 21.000 foyers ruraux dont 10.000 sont déjà raccordés, a ajouté le même directeur.
En dépit de la conjoncture actuelle du pays, 2.660 foyers ont été reliés au réseau de gaz naturel en 2017, à travers la wilaya, alors que l’année 2018 devra connaître le raccordement de 6 communes et 12 agglomérations à la faveur de la pose d’une canalisation de 12 pouces qui pénètrera les zones montagneuses du Nord de la wilaya, a assuré le même responsable.
Cette canalisation d’une longueur de 60 km fournira, à terme, cette énergie à 13.000 foyers des deux communes de Hemala (Mila) et Djemila (Jijel), selon la même source qui indique que ce projet «structurant» sera lancé «courant janvier» après la récente conclusion d’un marché entre la Société de distribution de l’électricité et du gaz de l’Est (SDE) et l’entreprise Sider pour la fourniture des canalisations.
Les opérations prises en charge sur le budget de la wilaya ont permis la réalisation de six (06) réseaux de distribution pour 95 millions DA après la réalisation du réseau de transport sur le budget de l’Etat, qui a permis le raccordement de plusieurs agglomérations dont Lantia (commune de Tassedane Heddada), Dardar et Bled Youcef (Oued El Athmania), Guetara et Oued Ouarzeg (Grarem Gouga), selon le même responsable.
Depuis 2011, pas moins de 500 millions de DA ont été dégagés sur le budget de la wilaya pour ce genre d’opérations, en sus de la contribution à cet effort financier des communes de Ferdjioua et Chelghoum Laïd avec 170 millions DA, a encore indiqué le directeur local de l’énergie.
La SDE a joué un rôle important dans la concrétisation de ces projets et contribue à hauteur de 35 % au montage financier associant les collectivités locales, est-il noté.
A la fin de l’année 1999, le taux de pénétration du gaz naturel dans la wilaya était à peine de l’ordre de 33 % avec un total de 25.217 raccordements, passant à 118.970 raccordement à la fin 2016, selon les statistiques de la direction de l’énergie.