La police de Mila vient de mettre hors d’état de nuire une bande composée de quatre individus, trois hommes originaires de la wilaya de Tiaret, et une femme de Annaba, spécialisée dans le trafic et la vente d’objets de valeur et de pièces de monnaie ancienne volés, avons-nous appris de la cellule de communication de ce corps.

Deux défenses d’éléphant en ivoire d’un poids de 6,4 kilogrammes, une corne de rhinocéros sculptée de motifs décoratifs de 2,2 kg et 17 pièces de monnaie ancienne, datant des périodes romaine, carthaginoise, numide et coloniale, ont été récupérées par la police après une enquête minutieuse enclenchée suite à la publication d’une proposition de vente de défenses d’éléphant sur les réseau sociaux au prix de 350 millions de centimes. La surveillance des mouvements de vente via Facebook a permis aux limiers de la police d’identifier un des membres de la bande avant de l’appréhender à Mila. Les autres membres de la bande, dont la femme, considérée comme le cerveau, seront à leur tour appréhendés. Cette dernière aurait volé les défenses d’éléphant du domicile de son employeur à Alger. Les quatre individus, déférés devant le parquet, ce dimanche, ont été mis en détention préventive.