La démolition des constructions classées par l’organisme national de contrôle technique des constructions (CTC) dans la zone rouge, suite au séisme qui a frappé la wilaya de Mila le 10 août dernier a été lancée mardi. Dans une première phase, deux bâtisses situées dans la cité «El Kharba» menaçant la vie des citoyens ont été démolies «en urgence». «Un total de 537 constructions, classées suite à l’expertise du CTC en zone rouge est concerné par la démolition, a déclaré à l’APS le directeur local de l’urbanisme, de l’architecture et de la construction (DUAC), Hakim Hadj Sadouk. Le même responsable a détaillé que selon l’expertise «396 des 537 maisons concernées par la démolition sont situées à la cite El Kharba», soulignant également que les rapports d’expertises ont classé 352 autres logements dans le quatrième niveau de la zone orange à travers la wilaya de Mila». Dans les détails, 240 logements ont été classés dans la zone orange à la cité El Kharba, 22 autres maisons à la cité El Amal, 22 au centre-ville de Mila et 34 habitations dans la vieille ville, a-t-on noté. Pour rappel, les deux tremblements de terre enregistrés le 10 août dernier à Mila ont provoqué l’effondrement total de deux maisons situées dans la vieille ville, ainsi qu’un immeuble de 4 étages à la cité El Kharba, et l’effondrement partiel de 15 maisons à la vieille ville, 11 autres) El Kharba, et 5 dans le quartier Ksar Lma. n