Les élus des 32 communes de la wilaya de Mila, chargés du recensement et de l’épuration des listes des familles nécessiteuses, particulièrement ceux siégeant dans les assemblées communales pour la première fois, trouvent d’énormes difficultés à discerner les vrais des faux nécessiteux. Selon leurs dires, des noms de riches,

de fonctionnaires aux gros salaires et de vraies familles démunies figurent sur cette liste. Qui est pauvre et qui ne l’est pas ? Un individu, présentant une attestation de non activité salariée, mais possédant une maison construite en RC plus étages, un véhicule neuf et des enfants qui travaillent a-t-il droit au couffin du Ramadhan ? La réponse pour tout être qui se respecte est «non». Pourtant, des gens appartenant à cette catégorie de «pauvres» bénéficient du couffin depuis toujours, et pour le présent Ramadhan, osent encore réclamer leur «couffin».
Cependant, lors de la distribution des packs, ces messieurs n’osent pas se montrer et envoient leurs filles ou épouses se faire délivrer le quota contre émargement et pièce d’identité. Le comble, c’est que cette catégorie de gens dépose des dossiers «de pauvreté» au niveau des mosquées, des associations caritatives et des mairies et se font servir trois ou quatre packs au détriment des vraies familles démunies. Pour ces gens-là, profiter de l’aide de l’Etat, c’est tout simplement prendre les responsables pour des canards sauvages surtout quand ils se mettent à raconter leur exploit dans les cafés et places publiques. Cette année, les entités citées précédemment collaborent ensemble dans la confection des listes et selon les dires de leurs responsables, les profiteurs seront écartés, ce qui entraînera de facto leur élimination et celle également des faux pauvres qui usaient du même stratagème. Les packs, une fois les faux nécessiteux éliminés, n’en seront que plus fournis en denrées alimentaires.
Selon nos sources, plus de 135 millions de dinars répartis entre le ministère de la Solidarité nationale, la wilaya et les communes sont consacrés au couffin du Ramadhan 2018 et toucheront plus de 30 000 familles classées pauvres des 32 communes de la wilaya. La distribution des packs a déjà débuté dans plusieurs communes, les denrées sont acheminées jusqu’aux domiciles des bénéficiaires. n