Les kiosques en bois, les prochaines législatives, les cartes nationales biométriques pour les futurs candidats au baccalauréat 2017 et un compte-rendu détaillé sur les récentes interventions effectuées par les divers services des institutions publiques lors des récentes perturbations climatiques enregistrées ces derniers temps,

ont été à l’ordre du jour du dernier conseil de wilaya et présidé par Djamel Mohamed Khanfar, le premier magistrat. Les kiosques en bois, construits parfois en des endroits isolés et éloignés suscitent toujours des questionnements de la part des citoyens. Sur les 600 kiosques programmés, plus de la moitié ont été achevés et plus d’une centaine attribués à des jeunes chômeurs qui, faute de commodités (électricité et gaz), restent inexploités, d’autres particulièrement situés à l’intérieur des agglomérations sont exploités. Des dizaines de kiosques, inachevés ont été saccagés et transformés en abri les jours de pluie et de froid. Le wali a ordonné aux responsables locaux de lever toutes les contraintes existantes et de les attribuer aux jeunes chômeurs. Concernant les législatives, nous avons appris que plus de 497 000 électeurs iront choisir leurs représentants dans les 1 196 bureaux des 363 centres de vote de la wilaya. Le wali a appelé les responsables à unir leurs efforts dans la légalité et la transparence pour la réussite du grand évènement national qui consacrera la démocratie. Environ 20 000 cartes biométriques, chiffre représentant le nombre de candidats au baccalauréat, seront établies par les services concernés et toutes les mesures ont été prises pour la réussite de l’opération, a-t-on encore appris. 152 Cent cinquante-deux interventions d’ouverture de routes ont été effectuées par les institutions publiques aidées par le secteur privé, avons-nous appris et plus de 90 engins et matériels de travaux publics ont été utilisés lors des dernières intempéries.