Dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité, les éléments de la police judiciaire de Mila viennent de mettre fin aux agissements d’une bande spécialisée dans la vente,

via les réseaux sociaux, d’un « produit miracle » à base de plantes médicinales destinée aux femmes et permettant le recouvrement de leur virginité perdue, contre la somme de 60 000 dinars, indique un communiqué de la cellule d’information de la Direction de la Sûreté de wilaya de Mila. La bande se compose de trois individus, âgés respectivement de 41, 28 et 29 ans, qui opéraient, selon le communiqué, dans la commune d’Oued Endja. Présentés devant le procureur près le tribunal de Mila, deux ont été mis en détention préventive, le troisième a été mis sous contrôle judiciaire.