Au total, 80 cas d’agression ciblant des surfaces forestières de la wilaya de Mila ont été enregistrés par les services locaux de la Conservation des forêts, durant les 9 premiers mois de l’année en cours, a-t-on appris dimanche de cette Conservation. Ces agressions sont classées dans la catégorie des infractions forestières par la loi 84-12 portant régime général des forêts, a souligné, M. Brahim Belgheraz, chef du bureau de l’organisation, de la police forestière et contentieux auprès de la Conservation des forêts de Mila. La construction illicite en milieu forestier (23 cas), l’abattage anarchique des arbres (10 cas), l’agression sur le couvert végétal, (7cas), pâturage irrégulier (18 cas), exploitation illégale de terrains forestiers pour l’agriculture (9 cas) sont les infractions relevées par la police forestière, selon la même source. Les mêmes services ont enregistré également 11 infractions d’occupations illégales de surfaces forestières à des fins personnelles, une infraction de creusage anarchique et une autre pour braconnage d’un animal protégé, à savoir l’hyène, a ajouté la même source. Des procès-verbaux (PV) ont été établis et transmis aux instances judiciaires compétentes, a fait savoir la même source, faisant état de la formulation de PV pour la saisie des différents moyens utilisés dans les actes d’agression signalés, et ce, conformément à la loi 91-20 Durant l’année 2018 il a été procédé à l’établissement de 68 infractions du genre, a rappelé le même responsable qui a fait état d’une augmentation «sensible» de ce phénomène, et ce, en dépit des efforts déployés pour lutter contre ces agressions et protéger le patrimoine forestier.