C’est sous le patronage du général de corps d’armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, Ahmed Gaïd Salah, que s’est ouvert, hier, au Cercle national de l’Armée à Beni Messous, un colloque sur l’immigration ayant pour thème « Migrations de crises et sécurité régionale : quelles perspectives pour l’espace euro-maghrébin ».


L’objectif de ce colloque, organisé par l’Institut militaire de documentation, d’évaluation et de prospective du ministère de la Défense nationale, est d’approfondir la réflexion sur la question migratoire dans le bassin méditerranéen, tout en mettant en exergue ses causes, les politiques d’immigration adoptées, ainsi que les défis humanitaires à relever par les Etats de la région pour trouver des solutions à cette problématique. D’ailleurs, plusieurs spécialistes en relations internationales, économie et en sociologie étaient présents. Les interventions ont tourné autour de plusieurs axes notamment les défis sécuritaires de l’immigration clandestine en Algérie, à travers une approche géopolitique, l’immigration et la sécurité régionale, les mécanismes juridiques pour la lutte contre l’immigration clandestine et l’avenir de ce phénomène dans l’espace euro-maghrébin à l’ombre des mutations régionales que connaît la région. Les intervenants ont, en outre, exposé les différents défis humanitaires qui doivent être relevés par les Etats de la région pour trouver des solutions à ce phénomène qui « ne cesse de prendre de l’ampleur ». Pour les organisateurs, grâce à ce colloque , « les participants auront l’opportunité d’analyser et de débattre de la réalité et des dimensions de ce phénomène transfrontalier qui est devenu la préoccupation majeure pour les différents pays, à l’instar de l’Algérie qui fait face, ces dernières années, à une vague sans précédent d’immigrants clandestins, ce qui fait appel à des stratégies bien étudiées pour contenir ce phénomène ». L’ouverture du colloque a été présidée, au nom du général de corps d’armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, par le général-major Cherif Zerad et chef du Département emploi-préparation/EM-ANP, et ce, en présence d’officiers et cadres de l’Armée nationale populaire.
L’allocution d’ouverture a mis en avant le degré d’aggravation du phénomène de l’immigration clandestine et sa relation avec la criminalité organisée. «L’aggravation de ce phénomène est devenue une source d’inquiétude pour plusieurs pays à cause de la difficulté de contrôle d’immenses flux de migrants, d’une part, et la crainte de l’exploitation de ces migrants par des terroristes et les responsables de la criminalité organisée, d’autre part, et qui constituent un danger pour la sécurité et la stabilité de la région «, affirme le général-major Zerad, avant de saluer le travail humanitaire accompli par les éléments de l’ANP dans le domaine de sauvetage des vies des migrants clandestins. « Je veux dans ce contexte rappeler le grand rôle que joue l’ANP dans ce domaine à travers le contrôle de nos frontières nationales et nos côtes maritimes, et dans le sauvetage des migrants qui risquent leur vie à bord d’embarcations de la mort », a-t-il dit. Il a également salué le rôle que joue l’Etat algérien dans l’aide des pays du Sahel dans le développement local, la sécurité et la stabilité des populations.