Trois personnes suspectées d’implication dans le meurtre lundi de la jeune avocate Terrafi Yasmine ont été arrêtées, et l’enquête est toujours en cours pour élucider les circonstances exactes cet homicide, a indiqué un communiqué du tribunal de AIn Bessam (Bouira) dont « Reporters » a obtenu une copie.

Avocate stagiaire à la Cour de Bouira, la jeune Terrafi Yasmine âgée de 28 ans a été retrouvée morte à l’intérieur du véhicule qui la transportait lundi vers Ain Bessam, tandis que le conducteur (K.A.) était blessé et en état d’inconscience. Le véhicule a été retrouvé stationné sur les abords de la route nationale N 18 reliant Ain Bessam à Bir Ghbalou. Le corps sans vie de la victime et le blessé, ont été transférés à l’hôpital local d’Ain Bessam, précise le communiqué. La même source indique que les premiers éléments de l’enquête ont permis l’arrestation de trois individus âgés entre 23 et 32 ans et que « l’enquête se poursuit toujours pour savoir tous les détails et les circonstances de ce meurtre« , a expliqué le procureur de la République.

Pour rappel la défunte Terrafi Yasmine participait régulièrement, l’année dernière, aux actions de protestation des détenteurs du certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA) pour avoir le droit d’exercer leur métier (lire le reportage de « Reporters »:« Le combat des Capistes (Vidéo) ».

La défunte Terrafi Yasmine (entourée par le cercle) en avril 2019 lors d’une manifestation des détenteurs du certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA) pour avoir le droit d’exercer leur métier/ Capture écran de la vidéo de « Reporters » de avril 2019 (à voir ICI)

La défunte Terrafi Yasmine (entourée par le cercle) en avril 2019 lors d’une manifestation des détenteurs du certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA) pour avoir le droit d’exercer leur métier/ Capture écran de la vidéo de « Reporters » de avril 2019 (à voir ICI)