Les nouvelles extensions du Métro d’Alger, reliant Tafoura/Grande-Poste à la Place des Martyrs, et Haï El Badr, à Aïn Naâdja seront mises en service aujourd’hui 10 avril 2018, a indiqué hier l’Entreprise Métro d’Alger (EMA), dans un communiqué. Pour ce qui est des horaires d’exploitation, ils sont fixés de 6h à 21h, a précisé la même source.

Avec ces deux nouvelles extensions, le Métro d’Alger s’étale actuellement sur une longueur de 18 km et se compose de 16 stations allant de la Place des Martyrs  jusqu’à El-Harrach. D’autres extensions sont en cours de réalisation ou le seront prochainement permettant ainsi d’atteindre, en 2020, un réseau de métro d’une longueur de 40 km, reliant notamment la commune de Dar El Beïda (banlieue est d’Alger) à celle de Draria (les hauteurs Ouest d’Alger).
Le projet aura coûté plus de 90 milliards de dinars, sans l’inclusion des travaux d`extension, dont une bonne partie a été déjà engagée et qui devrait porter à 139 milliards de dinars son coût total. Avec l’entrée en service de la ligne la Grande Poste-Place des Martyrs (longue de 1,7 km) et celle de Aïn Naâdja-Hay El Badr (3,6 km), cinq nouvelles stations ont vu le jour. Il s’agit en l’occurrence des stations Ali Boumendjel et Place des Martyrs, pour la première ligne, et des stations des Ateliers, de Aïn Naâdja et Ain Naâdja II pour la deuxième ligne. Ces lignes s’ajouteront aux trois déjà existantes : La Grande Poste-les Fusillés, Les Fusillés-Haï El Badr et Haï El Badr-El Harrach. La station de métro de la Place des Martyrs constitue aussi, de l’avis des spécialistes, une étape importante dans la mise en œuvre de l’archéologie préventive qui a su allier patrimoine archéologique et aménagement de l’espace urbain.