C’est un premier week-end de février marqué par des températures élevées auxquelles ont eu droit plusieurs régions du pays. Notamment les villes côtières qui ont enregistré une chaleur inhabituelle pour cette période de l’année et fortement ressentie par la population durant la journée de vendredi, mais aussi en début de soirée.
Le baromètre a, en effet, enregistré, de 24 jusqu’à 33 degrés dans ces villes, c’est-à-dire les mêmes températures que celles ressenties dans le sud du pays. Les villes de l’intérieur n’étaient pas en reste de cette météo surprise, marquant, elles aussi, des températures variant de 21 à 32 degrés. Une forte chaleur mélangée à des vents forts, cependant, durant toute la journée de vendredi, avec des rafales atteignant jusqu’à 80 km/h, et donnant lieu à des vents de sable qui ont voyagé dans plusieurs wilayas, dont notamment celles de l’Ouest. Ces vents se sont poursuivis, hier, de sud à sud-ouest à une vitesse estimée entre 60 et 70 km/h avec des rafales atteignant ou dépassant parfois 90 km, et soulèvements de sable. Ils ont affecté les wilayas de Ghardaïa, Laghouat, Djelfa, M’sila, Biskra, El Oued et Ouargla. Lesquelles ont été placées en vigilance « orange », selon un Bulletin météorologique spécial (BMS), émis préalablement par les services de l’Office national de la météorologie (ONM).
Après les dards du soleil de vendredi, puis les rafales de vent d’hier, la météo a renoué avec les pluies, aujourd’hui, dans plusieurs wilayas à l’est du pays, en l’occurrence Biskra, Batna, Khenchela, Tébessa, Oum El Bouaghi, Souk Ahras, Guelma, Constantine, Mila, Jijel, Skikda, Annaba et El Tarf. C’est un nouveau BMS qui annonçait, hier, ces variations de temps avec une validité de 00H00 à 9H00, précisant que les pluies devaient tomber parfois sous forme d’averses orageuses, accompagnées localement de grêle et de rafales de vent sous orages.
Les quantités de pluie estimées durant la validité de ce BMS varient entre 20 et 30 mm, pouvant atteindre ou dépasser localement 40 mm, a indiqué l’ONM. n