Dans une interview accordée à nos confrères d’AS, Mino Raiola, l’agent d’Erling Haaland, évoque l’avenir de l’attaquant de Dortmund. S’il confirme que le club allemand ne souhaite pas se séparer de son avant-centre, Raiola maintient également que tout est possible cet été. Le Real et le Barça ont les moyens de se l’offrir, alors que le PSG souffre de la compétitivité de la Ligue 1…
« Le Real Madrid peut se permettre de recruter Haaland. » Cette citation, accompagnée d’une photo de Mino Raiola jouant aux échecs, barrait la Une du quotidien madrilène AS hier. Une interview qui ne devrait pas manquer d’affoler l’Espagne, toujours à la recherche de grands noms. Erling Haaland, comme Kylian Mbappé, incarne le futur et son avenir va tenir en haleine toute l’Europe cet été.
Cette fois, pas de déclaration fracassante pour Raiola, mais un constat qui permet d’en savoir un peu plus. D’abord, l’agent italien confirme que le Borussia Dortmund n’est, a priori, pas vendeur cet été. Mais il précise aussi que si tout le monde y trouve son compte, la porte pourrait s’ouvrir, surtout si Dortmund ratait la qualification pour la prochaine Ligue des champions.
LA L1, BOULET DU PSG
Mais quelle porte ? « Les 14 plus grands clubs d’Europe veulent Haaland », prévient Raiola dans le rôle qu’il préfère, celui de VRP de luxe. Voilà qui n’en dit pas beaucoup plus. En proie à de grandes difficultés financières, le Barça, tout comme le Real Madrid, aurait les moyens selon lui de s’offrir son joyau, dont le transfert est estimé à plus de 100 millions d’euros. Un constat qui ne l’engage à rien mais qui lui permet de faire habilement monter les enchères. « C’est très difficile de mentir, a confié Raiola, toujours aussi malin. Quand un club comme Barcelone ou Madrid arrive, si grand, avec autant d’histoire, c’est difficile de dire non.»
Et Paris dans tout ça ? Si les Parisiens s’installent peu à peu parmi les références européennes grâce à leurs parcours récents en Ligue des champions, le club de la capitale conserve un handicap de taille dans la course à Haaland. Explications de son agent : « Le PSG arrive dans ce match. Le PSG rejoint ce groupe de grands clubs, City essaie d’y arriver, la Juve a toujours été là. Il est également important de savoir dans quel championnat ils évoluent. Le PSG joue dans le plus mauvais championnat des grands. »
Cela n’a pas empêché Mino Raiola d’avoir quelques-uns de ses poulains (Marco Verratti, Mitchel Bakker aujourd’hui, Blaise Matuidi ou Zlatan Ibrahimovic hier) à Paris. Mais, ce n’est un secret pour personne, Haaland rêve plutôt du Real. Son agent est parti en campagne dans l’un des deux quotidiens madrilènes les plus populaires ce samedi. Et ce n’est sans doute pas un hasard. n