Le Real Madrid ne compte pas en rester là. Alors que le mercato italien a fermé ses portes hier, le club espagnol compte bien dénoncer l’Inter Milan à la Fifa. Le motif ? Des contacts avec Luka Modric sans prévenir au préalable Florentino Pérez, le président madrilène.

Le feuilleton Luka Modric a pris fin hier. En effet, comme prévu, le mercato italien a fermé ses portes à minuit. De ce fait, le milieu de terrain du Real Madrid peut faire une croix sur ses envies d’ailleurs et plus précisément d’Inter Milan. Toutefois, le club madrilène, de son côté, ne compte pas mettre un point final aussi vite. Après des semaines à se défendre dans ce dossier, il compte désormais contre-attaquer. Ainsi, selon la Cadena Ser et Marca, le Real compte bien écrire à la FIFA pour dénoncer le comportement de l’Inter. En causes, des contacts non autorisés entre le club italien et Luka Modric. Florentino Pérez assure ne pas avoir été prévenu au préalable, ce qui est interdit. Un seul cas de figure autorise cette possibilité, si le joueur est dans les six derniers mois de son contrat. Le Croate, lui, a un bail jusqu’en 2020. Toutefois, comme expliqué par divers médias italiens, un club est autorisé à discuter directement avec le joueur quand celui-ci possède une clause libératoire. C’est le cas de Modric et ses fameux 750 millions d’euros.

Quelle défense pour l’Inter ?

Si le Real va au bout de sa démarche, l’Inter Milan va devoir préparer sa défense. Pour se justifier, le club italien peut assurer qu’il n’a jamais interféré dans le bras de fer entre Modric et son club. Comme expliqué par Sky Italia, c’est bel et bien le joueur qui faisait le forcing pour aller voir ailleurs. Et si un accord tacite existait entre Modric et Pérez, ce dernier n’a pas respecté sa parole. L’Inter pourrait également rappeler le cas Lopetegui au président madrilène, accusé par certains médias espagnols d’avoir contacté son nouveau coach dans le dos de la Fédération espagnole lorsque ce dernier était sélectionneur.

Résultat, il avait été licencié avant le Mondial. Le feuilleton s’est donc terminé comme pouvait se l’imaginer. Le Croate a finalement été retenu par le Real malgré sa volonté de partir, et rien n’indique désormais qu’il ne fera pas le forcing pour prolonger son contrat. Le tout avec une jolie revalorisation salariale à la clé. En attendant, le match qui oppose son club à l’Inter pourrait changer de terrain et se retrouver devant les tribunaux.