Alors qu’il ferait partie d’une liste d’indésirables du côté de Barcelone, Luis Suarez s’accroche. L’attaquant uruguayen a affirmé vouloir rester en Catalogne dans un entretien accordé à El Pais. Même si cela passe par un nouveau statut de remplaçant.
La révolution est en marche au FC Barcelone. Et elle est incarnée par un homme : Ronald Koeman. L’ex-sélectionneur des Pays-Bas va devoir reconstruire une équipe en perte de vitesse… en prenant d’abord le soin de se séparer des indésirables. Parmi ces derniers figurerait notamment Luis Suarez, qui semble marquer le pas du haut de ses 33 ans.
Mais l’attaquant uruguayen ne l’entend pas de cette oreille, comme il l’a confié à El Pais : « J’entends parler de noms, de potentiels changements, mais personne ne m’a dit qu’on voulait se séparer de moi, a-t-il expliqué. Si c’est le souhait du club, ça serait bien qu’on m’en parle directement. J’ai passé six ans au Barça, donc assez de temps pour qu’ils me disent ce qu’ils pensent ».

« S’ils pensent que je suis remplaçable… »
Auteur de « seulement » 16 buts en Liga cette saison, l’ancien buteur de Liverpool est retombé au total de sa première saison en Catalogne. Depuis, il l’avait toujours dépassé, parfois très nettement. Une baisse de régime qui ne le décourage pas : « Je veux aussi le meilleur pour le club et mon envie est de continuer, mais si, au club, ils pensent que je suis remplaçable, je n’aurai aucun problème avec les décideurs », a-t-il assuré. En prenant toutefois le soin d’envoyer un signal positif pour la suite. « Bien sûr que j’accepterais d’être remplaçant, a-t-il repris. Je l’accepterais ici comme je l’ai toujours fait dans ma carrière. La concurrence est toujours une bonne chose et si l’entraîneur estime que je dois commencer sur le banc, je n’aurai aucun problème à aider avec le rôle qu’on me donnera. Je crois que je peux encore apporter beaucoup à ce club ». Le joueur passé par l’Ajax Amsterdam, annoncé comme cible du club néerlandais, n’a donc pas prévu de quitter les Blaugrana de sitôt. « Tout change d’une année sur l’autre, a-t-il fini d’argumenter. Je me souviens qu’à Madrid, l’année où l’Ajax élimine le club de la Ligue des champions, les gens ont dit que Kroos était terminé, que Modric devait partir. Ils ont même dit que Ramos était un désastre et qu’il ne valait plus rien. Tout s’est bien passé pour eux l’année suivante ». Un point pour Suarez. n