Lancée sur les ondes le 15 janvier 2012, en s’adressant dès le départ aux jeunes avec une programmation largement axée sur la musique et la culture, la radio Jil FM a célébré, vendredi, son cinquième anniversaire lors d’une cérémonie marquée par la participation de plusieurs artistes,

à l’image d’Amel Zen, Freeklane ou encore Ifrikiya Spirit ou Hayet Zerrouk. Des chanteurs et musiciens qui se sont notamment fait connaître auprès du grand public grâce à l’orientation de Jil FM.

«80% de la programmation de la chaîne sont consacrés à la musique et c’est grâce à cela que nous avons su accrocher les auditeurs par rapport aux autres thématiques tout en traitant les problèmes de réinsertion, d’emploi ou de formation », nous dira le directeur de la chaîne, Mourad Ouadahi ». Il ajoute que l’objectif de cette radio généraliste, dépendante pour rappel de la Radio nationale, était, dès son lancement, de s’adresser aux adolescents et plus globalement à la jeunesse en abordant « avec une véritable liberté de ton » leurs problèmes et leurs centres d’intérêt. «Depuis cinq ans, la radio Jil FM a été en constante évolution. Dès le départ, notre cahier des charges, approuvé par le président de la République, a été de nous rapprocher le plus possible des jeunes, de nous pencher sur leurs questionnements, leurs centres d’intérêt, mais aussi d’y répondre, en jouant un rôle d’intermédiaire entre eux et les institutions qui leur viennent en aide, que ce soit par exemple dans le cadre de la formation ou de la création d’entreprise», dira Ouadahi. Il dira également que « 33 millions d’auditeurs par an écoutent Jil FM Streaming Audio. C’est le seul chiffre précis que nous avons ». Par ailleurs, si la chaîne reste une radio nationale, il est également ajouté à ce propos le langage proche des jeunes qu’utilisent volontairement les journalistes et animateurs. Il s’agit de l’un des « points forts » de la chaîne. « Ce qui a été très important pour nous. » Ouadahi nous précisa également que « Jil FM a inauguré une nouvelle méthode de travail pour tout le monde, et c’est petit à petit que nous nous sommes formés (…) Quand on s’adresse aux jeunes qui sont très critiques sur la société, il s’agit de faire un travail sérieux au quotidien, d’être le plus proche possible de leurs préoccupations (…) Autrement le public ne pardonne pas ». Concernant la cérémonie du cinquième anniversaire, c’est dans une ambiance des plus festives, rythmée d’animations diverses que Jil FM a retracé son parcours parsemé de plusieurs prix attestant de sa réussite. Dans sa déclaration à la RAM (Radio Algérie Multimédia : radioalgerie.dz), le directeur général de la Radio nationale, Chabane Lounakel, a expliqué que le lacement de Jil FM par la Radio nationale dans sa mission de service public est venu répondre à un besoin certain au sein de la société. Une radio faite par des jeunes et pour des jeunes et qui a réussi son démarrage grâce à un encadrement de professionnels. Il a ajouté qu’au regard de l’audience dont elle bénéficie auprès de son public ciblé, aussi bien sur le territoire national à travers les différentes wilayas, qu’à l’étranger via l’écoute sur le Web (sreaming), on peut considérer que c’est une réussite, souligne-t-il.