Vingt et une personnes ont été sauvées d’une mort par asphyxie au monoxyde de carbone, à Médéa, durant les dernières 72 heures, lors de différentes interventions menées par les éléments de la direction de wilaya de la protection civile, a-t-on appris, dimanche, auprès de cette structure. Selon la même source, deux interventions ont été effectuées, les journées de jeudi et vendredi derniers, au niveau des communes de Souagui et Ain-Boucif, au sud-est de Médéa, ou sept personnes qui ont inhalé du monoxyde de carbone, provenant de chauffage et de chauffe-bain défectueux, ont été sauvé «in extremis», d’une mort certaine, après avoir été réanimées sur place, puis évacuées vers des structures sanitaires de la région pour recevoir les soins nécessaires. Quatorze autres personnes, qui avaient été également exposées à du monoxyde de carbone, ont été secourues par les éléments de la protection civile, au cours de deux interventions distinctes, opérées, au chef-lieu de wilaya, la journée de samedi, l’une au pôle urbaine de Médéa et l’autre à la cité «Bouziane» du centre-ville, a-t-on indiqué. La protection civile avait secouru, à la mi-janvier courant, dix personnes intoxiquées au monoxyde de carbone, à Médéa et Berrouaghia, portant, ainsi, à 39 le nombre total des victimes secourues à temps, depuis le début de ce mois, grâce à la prise en charge rapide de ces personnes.