Des entreprises homologuées par la Société de distribution d’électricité et du gaz (SDC) de Médéa vont prendre en charge, dorénavant, les travaux de raccordement en énergie électrique des projets d’habitat, afin d’éviter les retards dans la distribution de logements, a indiqué à l’APS, le directeur local du logement.

Ce travail de sous-traitance, prévu dans la réglementation, mais jamais appliqué, permet aux entreprises spécialisées dans les travaux d’électricité de bâtiment d’intervenir dans un segment assuré exclusivement avant la nouvelle mesure, par la société de distribution d’électricité et du gaz, a indiqué Mohamed Zitouni. Il a précisé que cette formule à un double avantage, réduire, d’une part, le coût des travaux de raccordement des projets d’habitat en énergie électrique, et limiter, d’autre part, la durée de réalisation de ces travaux, assurant que cette formule va aider à surmonter les contraintes rencontrées par le secteur de l’habitat en matière de raccordement électrique. L’option de recourir à des sous-traitants pour effectuer ce type de travaux est motivée, selon le directeur du logement, par le retard qu’accuse certains projets d’habitat, achevés depuis plusieurs années, mais toujours pas raccordés en électricité, citant le cas du projet de 100 Logements publics locatifs (LPL) de Robeia, dans la daïra de Berrouaghia, qui attend d’être raccordé depuis 2016. D’autres projets à travers la wilaya se trouvent dans la même situation, d’après ce responsable, entraînant, en raison de ce retard, le report des dates de distribution de logements achevés et inoccupés, a-t-il signalé.