Il ne se passe pas un jour sans que des cas d’asphyxie au monoxyde de carbone ne soient signalés dans tout le pays par les services de la protection civile. Certains sont graves, voire mortels, d’autres ne doivent la vie qu’à l’intervention des pompiers comme cela s’est passé durant les dernières soixante-douze heures à Médéa ville et à Berrouaghia. Dimanche 16 janvier, la direction de la protection civile de la wilaya ont fait état de deux interventions des tuniques rouges pour sauver dix personnes d’une asphyxie au monoxyde de carbone, en l’espace de 24 heures. Selon la même source, quatre personnes d’une même famille, âgées entre 3 et 34 ans, ont été ainsi secourues, samedi 15 janvier , en fin d’après-midi, lors d’une intervention effectuée à la cité «Merdj-Chkir», a indiqué la direction locale de la Protection civile, précisant que ce cas d’intoxication au monoxyde de carbone est dû à l’utilisation d’un réchaud à gaz butane à l’intérieur d’une salle de bain. Les victimes ont été réanimées sur place, avant d’être évacuées vers l’hôpital «Mohamed Boudiaf». Six autres personnes ont également été secourues par les éléments de la Protection civile de Berrouaghia dans un appartement de la cité «800 logements». Depuis le début du mois de janvier 2022, dix-huit personnes ont été secourues par les pompiers. En 2021, ils ont sauvé et assisté pas moins de 165 personnes, déplorant toutefois, le décès de cinq personnes depuis 2020.