Le président du MC Saïda, Khaled Remli a indiqué mardi avoir reçu des assurances de la part des autorités locales afin de prendre en charge les créances du club auprès de la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL), pour qualifier les nouvelles recrues avant le début du championnat de Ligue 2 de football ce week-end.
«Nous avons tenu lundi une réunion avec les autorités locales durant laquelle nous avons reçu des garanties pour qu’elles prennent en charge le dossier des dettes des anciens joueurs qui ont saisi la CNRL afin d’obtenir les licences de nos nouveaux joueurs avant la première journée de championnat», a déclaré, à l’APS, le président du Conseil d’administration de la Société sportive par actions (SSPA) du MCS.
La direction du MCS est dans l’obligation de s’acquitter d’une somme de 32 millions de dinars aux joueurs concernés pour obtenir les licences de ses nouveaux éléments, au nombre de 15, rappelle-t-on.
Outre ce problème de taille, les dirigeants de cette formation de l’Ouest du pays doivent aussi convaincre leurs joueurs actuels de reprendre l’entraînement, puisqu’ils sont entrés en grève depuis trois jours pour réclamer la régularisation de leur situation financière.
Cette grève a été déclenchée dès la fin du stage effectué par l’équipe à Saïda, et duquel plusieurs éléments de l’effectif de la saison passée se sont absentés pour revendiquer leur dû.
«Nous sommes en contact avec les joueurs grévistes pour les convaincre de revenir à de meilleurs sentiments. Le problème du MCS est d’ordre financier, et j’espère personnellement qu’ils vont se montrer compréhensifs pour entamer le championnat dans des conditions normales», a encore dit le patron du club.
Regrettant la situation dans laquelle s’est retrouvée son équipe, Khaled Remli a fait savoir, en outre, qu’il comptait engager prochainement un entraîneur en chef, vu que la préparation d’intersaison s’est effectuée sous la houlette d’un staff technique intérimaire.