La direction du MC Oran a décidé de privilégier la carte de l’entraineur étranger pour lui confier la barre technique de son équipe première pensionnaire de la Ligue 1 de football en remplacement d’Azzedine Ait Djoudi, a-t-on appris mercredi auprès de ce club. Cette décision a été prise lors d’une réunion du Conseil d’administration de la société sportive par actions (SSPA) du MCO tenue la veille en présence, outre du président Tayeb Mahiaoui, de deux membres seulement, a-t-on précisé de même source. Plusieurs noms ont été évoqués pour la circonstance, dont un ancien de la maison, à savoir, le Tunisien Mouaz Bouakkaz, sauf que ce dernier est actuellement en poste au sein d’un club du championnat de la Tunisie. Le président Mahiaoui, en mauvaise posture vis-à-vis des supporters, compte prendre tout son temps «pour faire le bon choix», a-t-on ajouté. En attendant, les «Hamraoua» poursuivent leur préparation pour la réception de l’ES Sétif, ce week-end, pour le compte de la 4e journée du championnat sous la houlette de l’entraineur adjoint Benseghir. Ce dernier devrait diriger ses poulains au cours de ladite rencontre avant de quitter le navire, souligne-t-on encore. Outre les recherches entamées pour engager un nouvel entraineur, le président Mahiaoui devrait désigner aussi un manager général pour s’occuper des affaires de l’équipe, un poste détenu la saison passée par l’ancien gardien de but international, Nacerdine Drid. Après un départ réussi au prix d’une victoire ramenée du terrain du CS Constantine lors de la rencontre inaugurale de la nouvelle saison, le MCO a sombré dès les deux journées suivantes en concédant deux défaites de suite face au Paradou AC (4-2), à domicile et l’O Médéa (1-0), en déplacement. Ce fut d’ailleurs la dernière sortie d’Ait Djoudi avec la formation d’El-Bahia qu’il a rejoint peu avant le début du championnat.(APS)