Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est recueilli dimanche au sanctuaire du Martyr à Alger, à la mémoire des martyrs de la Révolution et en commémoration des victimes des massacres du 17 octobre 1961 à Paris. Après avoir salué un détachement de la Garde républicaine qui lui a rendu les honneurs, le Président Tebboune a déposé une gerbe de fleurs au pied de la stèle commémorative et récité la Fatiha du Coran à la mémoire des martyrs. La cérémonie commémorative s’est déroulée en présence du président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, du président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, du Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, du chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire, le Général de Corps d’Armée, Saïd Chanegriha, de membres du gouvernement et de hauts responsables de l’Etat. Au cours de cette cérémonie commémorative, le Président Tebboune a échangé des propos avec d’anciens moudjahidine et des membres de la famille révolutionnaire, notamment ceux de la Fédération de France du Front de libération nationale. Le Président Tebboune a décidé, samedi, de décréter l’observation d’une minute de silence, le 17 octobre de chaque année à 11h à travers le territoire national, à la mémoire des Chouhada des massacres du 17 octobre 1961 à Paris et ce, à compter de ce dimanche.