Le ministre de la santé Abderrahmane Benbouzid a annoncé, jeudi à Mascara, la reconversion hôpital de 120 lits spécialisé en chirurgie orthopédique de Bouhanifia, réalisé dernièrement, en établissement des urgences médico-chirurgicales. Au cours d’un point de presse animé en marge de sa visite d’inspection dans la wilaya, le ministre a annoncé que son département a décidé la reconversion de l’hôpital de 120 lits spécialisé en chirurgie orthopédique de Bouhanifia en structure hospitalière des UMC, équipé en matériel médical moderne, en attendant son renforcement en personnels, notamment des médecins spécialistes. Le ministre a indiqué que cet établissement de santé dispose de 19 logements de fonction destinés aux spécialistes. L’hôpital assurera des spécialités en chirurgie d’orthopédie, en neurochirurgie, en chirurgies cérébrale, abdominale et thoracique en plus de la chirurgie générale. Il comptera également des services de médecine interne liés aux urgences médicales. Par ailleurs, Abderrahmane Benbouzid a précisé que cette opération s’inscrit dans le cadre des projets initiés par son département visant la réalisation d’hôpitaux d’urgences médico-chirurgicales à Annaba, Oran et Alger, en plus du lancement prochain de projets similaires dans les régions de l’intérieur du pays, dont Mascara , Oum El Bouaghi et Bordj Bordj Bou Arreridj. Par ailleurs, le ministre a salué l’initiative d’un bienfaiteur de la wilaya de Mascara qui a pris en charge le réaménagement d’une unité d’oncologie et d’un service des maladies infectieuses de l’établissement hospitalier public de Sig. Cette infrastructure a fait l’objet d’une visite du ministre. Sur place, il a affirmé que «son ministère s’emploie à encourager de telles initiatives qui renforcent la solidarité sociale». M. Benbouzid a annoncé que son département lancera prochainement une opération de rénovation, d’aménagement et d’équipement de plusieurs polycliniques dans la wilaya de Mascara, afin d’assurer des services de santé de qualité aux citoyens, ajoutant que ces polycliniques fonctionneront en H/24 sans interruption. Concernant la crise sanitaire du Coronavirus, il a estimé que «malgré l’absence de cas de décès enregistré depuis quinze jours, l’épidémie n’est pas définitivement enrayée, d’où la nécessité de rester constamment vigilant». Le ministre a également souligné que le taux de vaccination contre le Coronavirus dans notre pays est estimé aux alentours de 30 %, notamment chez les plus de 18 ans. «Ce nombre de personnes vaccinées reste faible et la vaccination contre cette épidémie est toujours nécessaire», a-t-il ajouté. Lors de sa visite à l’hôpital de 120 lits de Bouhanifia, le membre du gouvernement a évoqué la question de la création de l’Agence nationale de numérisation du secteur de la santé. Celle-ci sera dotée d’un Conseil d’administration et scientifique et permettra de définir les stocks des hôpitaux en médicaments outre la numérisation des dossiers médicaux des malades.
«Nous œuvrons actuellement à exécuter les instructions du Président de la République données lors des travaux des Assises nationales de modernisation du système sanitaire, organisés au début de l’année en cours, en vue de sensibiliser les malades à s’adresser d’abord au généraliste, qui est le médecin de référence, afin d’atténuer la tension sur les établissements hospitaliers du pays», a-t-il déclaré. Par ailleurs, le ministre a relevé que son département a recensé plus de 40 établissements hospitaliers construits en préfabriqué et dont la durée de vie a expiré. La visite de travail du ministre a été marquée par l’inauguration d’une polyclinique à Ghriss et de deux services des UMC à Mascara et Sig, rappelle-t-on.n