En déplacement dans la région de Mascara, le président la Commission des relations extérieures de l’Assemblée nationale de la Mauritanie, Mokhtar Ould Khelifa, a affirmé, samedi, 1er janvier 2022, que l’Algérie dispose de produits industriels de qualité et à des prix compétitifs qui peuvent être exportés vers la Mauritanie et des pays africains voisins.

Synthèse Selma Allane
Lors d’une prise de parole à sa visite du complexe d’industries alimentaires (COFEED) dans la zone industrielle de Mohammadia, M. Ould Khelifa a indiqué que «la délégation mauritanienne, qui a visité vendredi et samedi plusieurs unités de production industrielle dans les wilayas de Sidi Bel Abbès, Oran et Mascara, a pris connaissance de produits industriels algériens qui peuvent être exportés vers la Mauritanie et d’autres pays africains». «Les perspectives d’échange commercial entre l’Algérie et la Mauritanie sont devenues prometteuses» à la faveur de la nouvelle dynamique de rapprochement entre les deux Etats, «surtout après la dernière visite du Président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, en Algérie et la signature d’accords de coopération dans divers domaines, notamment pour la réalisation d’une route reliant les villes de Tindouf (Algérie) à et Zouerat (Mauritanie)», a-t-il déclaré.
La délégation parlementaire mauritanienne a visité les quatre unités du Complexe des industries alimentaires (COFEED) de Mohammadia, réalisé pour un investissement de 9,378 milliards DA et lancé en production au cours de l’année 2021 pour fournir environ 22% des besoins du marché national en huile brute et 35% à 40% des besoins du marché national en farine de soja. Ce complexe regroupe une unité de stockage de céréales d’une capacité de 144 000 tonnes, une autre de broyage de graines oléagineuses d’une capacité de production de 2 000 tonnes par jour, une unité de production d’aliments de bétail et d’aviculture d’une capacité de production de 900 tonnes par jour et une unité de travaux de construction.