Une diminution estimée de près de 50% enregistrée au titre des opération de transfert des malades de la wilaya de Mascara vers des hôpitaux des wilayas limitrophes, a-t-on appris jeudi, du directeur de la santé et la population de la wilaya le Dr Ameri Mohammed. Renforcé récemment par un important nombre de spécialistes dans différentes spécialités ainsi qu’a travers la signature des contrats avec des spécialistes privés, le secteur de la santé à Mascara s’est permis de réduire le volume de transfert des malades vers les hôpitaux des wilayas limitrophes notamment les CHU d’Oran, Sidi Bel Abbès à près de 50%. Cet acquis a également été réalisé à la lumière de l’entrée en exploitation complète de l’hôpital d’Oued El Abtal qui a contribué de son côté au renforcement des capacités de prise en charge des malades de la wilaya, a-t-on noté du même responsable. Le renforcement de l’encadrement médical par un autre nombre de spécialistes est prochainement envisagé, notamment que les pouvoirs compétents veillent à assurer des logements de fonction au corps médical. Par ailleurs, les établissements sanitaires de la Wilaya de Mascara ont réussi à réduire en 2019 le taux de mortalité infantile à la naissance à un seul cas, par rapport aux années précédentes où le nombre des cas était plus élevé, grâce à l’amélioration de la prise en charge maternelle au niveau des services de la maternité et enfance et l’intensification de la coordination entre les différents établissements de santé. En 2019, les unités de permanence médicale ont également été renforcées au niveau de la wilaya de Mascara, augmentant leur nombre à 22 unités, dont les permanences des communes de Bouhenni et Tighennif, exercant tout au long de la journée et un autre dans la commune de Sidi Abdel Moumen, ouvert durant 12 heures de la journée. Des unités de permanence seront bientôt assurées pour la chirurgie dentaire.