Désigné capitaine du PSG après le départ de Thiago Silva pour Chelsea, Marquinhos explique pourquoi ce rôle lui convient dans une interview parue hier dans « Le Parisien-Aujourd’hui en France ». « C’est un grand plaisir, affirme le Brésilien. Depuis tout petit, j’aime travailler pour l’équipe, être quelqu’un d’important, aider mes coéquipiers. »
L’ancien défenseur de la Roma a tout de même pris quelques conseils auprès de Thiago Silva. « Il m’a donné tous les conseils possibles et on communique encore un maximum, confie Marquinhos. Ça a d’abord été une idole. Aujourd’hui, c’est une idole et un grand ami. Un grand frère, et je peux même dire un père. » Le capitaine parisien a aussi été interrogé sur Neymar, suspecté d’avoir proféré des insultes racistes envers Hiroki Sakai, le défenseur japonais de l’OM, lors du Classique (0-1) que Marquinhos n’a pas pu disputer après avoir contracté le Covid-19. « Je connais Neymar, c’est quelqu’un qui n’a jamais proféré d’insultes racistes, assure ‘’Marqui’’. C’est difficile à dire, parce que je n’étais pas sur le terrain ni à proximité, et je n’ai pas vu les images. Mais pour quelqu’un qui connaît bien Neymar, il n’a jamais joué avec des paroles comme celles-là, et je pense qu’il ne l’a pas fait. » Marquinhos a aussi commenté la polémique autour des cas positifs au Covid à la suite des vacances d’une partie des joueurs parisiens à Ibiza. « Ça peut arriver à Paris comme à Ibiza, a déclaré le défenseur et milieu. J’ai eu l’impression d’avoir une grosse grippe, j’avais mal à la tête, j’ai eu de la fièvre, perdu l’odorat et le goût. Toute ma famille a eu les mêmes symptômes. La semaine a été un peu compliquée mais, heureusement, rien de grave n’est arrivé. »
Messi tacle le FC Barcelone dans son hommage à Suarez
Lionel Messi n’est pas content, une fois de plus. Retenu contre son gré au Barça durant ce mercato, l’astre argentin est désormais privé de son ami Luis Suarez qui, à l’inverse de l’Argentin, a été poussé vers la sortie cette semaine avec un transfert à l’Atlético de Madrid. Un départ que « la Pulga » a beaucoup de mal à digérer.
« Tu méritais que l’on te dise au revoir comme ce que tu es : un des joueurs les plus importants de l’histoire du club, qui a réussi de grandes choses au niveau collectif et individuel. Et non pas qu’ils te jettent comme ils l’ont fait. La vérité, c’est que plus rien ne m’étonne à ce stade », a fait savoir Messi sur la place publique, vendredi via un message publié sur son compte Instagram.
Sur le réseau social, le natif de Rosario tance son club, mais pas, vous l’aurez compris, son désormais ex-coéquipier : « En entrant dans le vestiaire aujourd’hui, j’ai réalisé combien il sera difficile de ne plus partager le quotidien avec toi, sur les terrains comme en dehors. Vous allez beaucoup nous manquer. (…) Ça va faire bizarre de te voir avec un autre maillot et encore plus de t’affronter. » Rendez-vous le week-end du 21 novembre pour des retrouvailles sportives qui s’annoncent pleines d’émotions entre les deux amis.