La société britannique Europa Oil & Gas s’est vu attribuer le permis d’exploration offshore Inezgane dans le bassin sous-exploré d’Agadir, au large du Maroc.
Une lettre officielle d’attribution lui a été envoyée par la société publique marocaine des hydrocarbures (ONHYM).
Après acceptation, Europa contrôlera 75% de participation sur le bloc. Le reste rentrera dans l’escarcelle de l’ONHYM.
En novembre dernier, Europa avait fait part de son intention de faire son entrée sur le prometteur marché marocain de l’exploration d’hydrocarbures, après une levée de fonds.
La licence couvrira une période de huit ans et se déclinera en trois phases. Au cours de la phase initiale de deux ans, Europa aura l’obligation d’entreprendre un programme de travail qui comprendra le retraitement de
1 300 km2 de données sismiques 3D, ainsi que d’autres études techniques.
Au terme de cette phase, la société aura la possibilité de s’engager à forer un puits d’exploration au cours de la deuxième phase ou de renoncer à la licence.
Dans un communiqué, Europa a annoncé avoir identifié dans ce permis un certain nombre de grandes structures qui ont chacune le potentiel de contenir plus de 250 millions de barils de pétrole. Elle envisage déjà d’y attirer des partenaires pour l’aider à supporter les charges liées au développement.
Inezgane est situé dans une profondeur d’eau allant de 600 à 2 000 mètres. Le permis couvre une superficie de 11 228 km2.