Les chiffres fournis par le Conseil national des assurances (CNA) sur le marché durant le 1er semestre 2018 indiquent que les compagnies publiques accaparent près de 72,4% du chiffre d’affaires global du secteur. Le privé fait de la résistance dans l’«automobile» avec des performances avoisinant les 31,75% du chiffre global de cette branche.

Au 1er semestre 2018, le marché des assurances a réalisé un chiffre d’affaires de 73,3 milliards de dinars. En 2017, à la même période, il était de 70,3 milliards de dinars, ce qui montre une hausse de 4,7% alimentée en particulier par la branche «dommages». Selon le Conseil national des assurances (CNA), les assurances dommages concernent plus de 5 millions de souscripteurs et occupent une place prédominante avec un chiffre d’affaires de 64,5 milliards de dinars pour la période de janvier à juin 2018 contre 61,7 milliards de dinars au 1er semestre 2017, en hausse de 5,1%. Dans ce segment, le chiffre d’affaires de l’assurance automobile reste encore le plus important avec 35,81 milliards de dinars contre 34,62 milliards de dinars (+4,2%), avec 4,1 millions de souscripteurs contre 3,8 millions à fin juin 2017.
Fait remarquable, le chiffre d’affaires de la branche personnes a connu durant les six premiers mois de l’année en cours une baisse par rapport au 1er semestre 2017 : 6, 5 milliards de dinars contre 7,05 milliards de
dinars, en baisse de 7,7%. Le recul observé dans cette branche concerne également le nombre d’assurés : 1,7 million de souscripteurs à fin juin 2018 contre 2,3 millions de personnes à la même période de 2017.
En ce qui concerne la branche incendie et risques divers (IRD), le Conseil national des assurances relève qu’elle a réalisé un chiffre d’affaires de 24,01 milliards de dinars contre 22,5 milliards de dinars (+7%). Le CNA précise que la sous-branche Incendie, explosions et éléments naturels a enregistré une hausse de plus de 18% par rapport au premier semestre 2017.
Pour les assurances contre les effets des catastrophes naturelles (Cat-Nat), elles ont enregistré un chiffre d’affaires de 2,9 milliards de dinars (+122% par rapport au 1er semestre 2017). Les assurances de responsabilités civiles ont, quant à elles, marqué une évolution de plus de 16% avec 1,73 milliard de dinars.
La branche transport a vu son chiffre d’affaires évoluer de plus de 2% pour se chiffrer à 2,3 milliards de dinars. Et c’est l’aérien qui a tiré vers le bas cette branche d’assurance, une chute de plus de 58% du chiffre d’affaires, qui s’est établi à 43,6 millions de dinars contre 104 millions de dinars au 30 juin 2017. La sous-branche transport ferroviaire a accusé une baisse de 7% par rapport à la même période de 2017. En revanche, une bonne performance a été enregistrée dans le transport maritime qui a dominé la branche transport avec une part de plus de 68% en enregistrant ainsi une hausse de plus de 6%, suivie de la sous-branche transport terrestre, qui a progressé de 4% et détient une part de près de 30% du chiffre d’affaires de la branche.
32,2 milliards de dinars pour le règlement des sinistres
La branche assurance agricole a, par contre, connu un repli de 5,5% dû aux baisses constatées au niveau des sous-branches production animale (-20,6%), multirisques engins et matériel agricole (-8,4%) et responsabilité civile agriculteur (-7%). Par contre, la sous-branche incendie et multirisques agricoles a affiché une croissance de plus de 31%, tandis que le chiffre d’affaires de l’assurance production végétale s’est accru de 22%. La branche des assurances des crédits, elle, a marqué une hausse de 14,6% avec un chiffre d’affaires de 1,08 milliard de dinars généré notamment par les assurances liées au crédit à la consommation, au crédit à l’exportation et au crédit immobilier.
Concernant les sinistres réglés pour les assurances dommages, ils se sont établis à 32,2 milliards de dinars au 30 juin 2018. Selon le CNA, la cadence du règlement des sinistres à la fin du 1er semestre 2018 a régressé de 24,2% par rapport à la même période de 2017. Pour ce qui est des déclarations enregistrées par les
sociétés d’assurance de dommages au cours du premier semestre 2018, elles ont atteint 40,5 milliards de dinars, contre 38 milliards de dinars durant la même période de 2017, en progression de 6,8%. Quant au stock des sinistres restant à régler, il s’élève à 78,9 milliards de dinars jusqu’à fin juin 2018 (contre 66,4 milliards de dinars de jusqu’à fin juin 2017), en hausse de 18,8%.
Concernant la réassurance, la Compagnie centrale de réassurance (CCR) a réglé, durant les six premiers mois de l’année 2018, un montant de près de 7 milliards de dinars, dont 5,4 milliards de dinars au titre des affaires nationales et 1,5 milliard de dinars consacrés aux affaires internationales. Le stock des sinistres de la réassurance restant à payer s’est élevé à 28,7 milliards de dinars à la fin juin 2018, répartis entre les affaires nationales, avec 25 milliards de dinars, et les affaires internationales avec 3,7 milliards de dinars.
Pour les parts de marché, le Conseil national des assurances relève que les compagnies d’assurances du secteur public ont encore raflé près de 72,4% du chiffre d’affaires global du secteur des assurances en atteignant 46,7 milliards de dinars, contre 16,4 milliards de dinars pour les sociétés privées (25,5%) et 1,36 milliard de dinars pour les sociétés mixtes (0,21%). Il indique que la branche automobile a tiré vers le haut le chiffre d’affaires des sociétés privées (31,75% du chiffre d’affaire global de ce type d’assurance).