Renault Algérie confirme, encore une fois, qu’il est le leader du marché automobile algérien. Ainsi, selon les statistiques publiées avant-hier par le constructeur français, Renault Algérie production a écoulé
17 492 voitures durant les trois premiers mois de l’année en cours.

La tendance est à la hausse chez Renault Algérie production, il est de même pour la tendance mondiale du groupe. La domination du marché de l’automobile par Renault s’explique, d’abord, par l’implantation de son usine de montage à Oued Tlélat depuis 2014 et qui produit près de 60 000 véhicules par an, mais aussi par les prix qui restent, actuellement, les plus abordables pour les ménages. Sur les segments fabriqués, Renault reste également à l’écoute du marché, notamment avant l’entrée en production de l’usine Hyundai de TMC. Selon les chiffres fournis par le groupe Renault, les 17 492 voitures neuves vendues représentent 62,63% de parts de marché. Le groupe précise qu’elles sont en hausse de 1,7 point. Avec cette performance, explique le groupe, « l’Algérie devient ainsi le 15e pays du groupe en termes de vente au premier trimestre ». Concernant les activités du groupe à l’internationale, le communiqué a indiqué qu’en Europe, qui constitue le premier marché de Renault, les ventes ont augmenté de 2,8 % de janvier à mars, ce qui représente 492 490 véhicules. «Cela a été réalisé grâce au succès des nouveaux modèles Duster et Koleos», précise Renault dans son communiqué. Ajoutant qu’elle revendique «toujours le premier rang sur les véhicules électriques en Europe avec la citadine Zoe et l’utilitaire Kangoo». Hors d’Europe, le communiqué souligne que les livraisons sont en hausse de 22,1 %, en Eurasie et de 21,3 % en Amérique, relevant qu’elles sont en baisse sur les régions d’Afrique, du Moyen-Orient, de l’Inde (-5,3 %) et de l’Asie-Pacifique (-18,6 %). Quant au Maroc, où le groupe a mis sur pied une usine de production, le communiqué a relevé «  une bonne performance » avec 44,5% de parts de marché (+3,3 point).