Les prix à l’importation et à l’exportation des marchandises, exprimés en dinars, ont connu des hausses durant le premier semestre 2021 par rapport à la même période de 2020, a appris l’APS auprès de l’Office national des statistiques (ONS). Ainsi, les prix en dinar à l’exportation des marchandises, hydrocarbures compris, ont connu une hausse «remarquable» de 49,5% sur un an, durant la période janvier-juin 2021, tandis que ceux à l’importation ont affiché une augmentation «importante» de 18,5%. L’ONS explique la hausse de l’indice des valeurs unitaires (IVU) à l’exportation des marchandises (prix à l’exportation) durant les six premiers mois de 2021, par l’augmentation des prix des hydrocarbures de 49% et des prix des exportations des produits hors hydrocarbures (PHH) de 42,5%. Expliquant l’évolution haussière de l’indice des prix à l’importation, l’office a précisé que tous les groupes de produits ont connu des augmentations durant les six premiers mois de l’année 2021 par rapport à la même période de l’année précédente.
La hausse la plus remarquable a concerné les combustibles minéraux, lubrifiants et produits connexes avec +72,9%, les huiles graisses et cires d’origine animale ou végétale avec +59,8%, les boissons et tabacs (+23,5%) et les produits chimiques et produits connexes (+23,5%). D’autres groupes de produits ont également connu des augmentations de prix à l’importation. Il s’agit des produits alimentaires et animaux vivants (+18,9%), des matières brutes non comestibles, sauf carburants (+17,4%), des articles manufacturés (+15,6%) et enfin les machines et matériels de transport (+8,4%). De janvier à juin dernier, le volume des exportations algériennes a augmenté de 12%, tandis que celui des importations s’est rétracté de 2,4%, a noté l’organisme des statistiques. Les exportations de marchandises se sont élevées à 2.293,2 milliards de dinars au premier semestre 2021 contre 1.368,7 milliards de dinars à la même période de référence en 2020, enregistrant une hausse de 67,5%. Pour les importations, elles se sont élevées à 2.463,7 milliards de dinars au 1er semestre 2021 contre 2.130,5 milliards de dinars à la même période de 2020, soit une hausse de 15,6%. Ces évolutions du commerce extérieur de marchandises ont été soldées par une «importante» réduction du déficit commercial qui passe de -761,8 milliards de dinars durant les six premiers mois de 2020 à -170,5 milliards de dinars à la même période de 2021, avec une amélioration du taux de couverture des importations par les exportations, qui passe de 64,2% à 93,1%, selon les données du même organisme. n