A trois semaines du coup d’envoi de la saison footballistique 2021/22, prévu les 22-23 octobre prochain, la Fédération algérienne de football (FAF) a interpellé les différents clubs engagés, pour leur rappeler certaines règles importantes et dont le respect et l’application seront indispensables pour la préservation de l’intégrité de la compétition et «à signaler toute tentative ou cas de manipulation de matchs».

Par Saïd B.
On se souvient qu’au mois de juillet dernier, un enregistrement audio, diffusé sur les réseaux sociaux, a fait éclater un scandale sur le marchandage de matchs en Ligue 1 algérienne, plus d’une année après celui de l’affaire Helfaïa-Saâdaoui.
En effet, dans cet enregistrement audio, on entend clairement des intermédiaires négocier le sort du match WA Tlemcen-RC Relizane avec le consentement de deux joueurs du WAT, dont l’identité n’a pas été révélée et qui seraient favorables à ce que le RCR gagne la rencontre.
Les Relizanais avaient gagné la confrontation du 8 juillet dernier grâce à un penalty sifflé à la… 94’ de jeu. Et fait remarquable, les deux joueurs en question n’ont pas été convoqués pour le match suivant. Ce qui conforte la thèse de la combine.
Il se trouve qu’à ce moment-là, la FAF a précisé que «le dernier rapport transmis par la FIFA certifie, officiellement, qu’aucune alerte n’a été enregistrée concernant toutes les rencontres de la Ligue 2 amateur, y compris les matchs de play-off, et toutes les rencontres de la Ligue 1 jusqu’à la 32e journée (disputée les 17 et 18 juillet 2021)». La même source indique aussi que «le Département intégrité de la FIFA, qui s’est appuyé sur ses partenaires habituels dans cette opération, confirme que rien de suffisamment suspect n’a été détecté sur les marchés des paris». «Ces renseignements confortent la fiche d’information n°19/2021/DI/FAF du 30/06/2021 du Département intégrité de la FAF qui travaille sur la promotion de l’intégrité et des mesures de protection des matchs et compétitions avec la collaboration des différentes parties prenantes, sans compter les enquêtes et autres investigations menées dans le cadre de ses missions», a conclu le communiqué de la FAF.
Aujourd’hui, et à trois semaines du coup d’envoi de la saison footballistique 2021/22, prévu les 22-23 octobre prochain, la Fédération algérienne de football (FAF) a interpellé les différents clubs engagés, pour leur rappeler certaines règles importantes et dont le respect et l’application seront indispensables pour la préservation de l’intégrité de la compétition.
Ainsi et dans un communiqué, l’instance fédérale algérienne indique que «dans le cadre de la préparation de la nouvelle saison sportive 2021-22, la Fédération, en exécution de son plan d’action ‘Tous pour l’intégrité de la compétition’, rappelle aux clubs l’obligation de respecter les règles en vigueur, pour préserver l’intégrité du championnat».
Parmi les importantes règles à respecter, la FAF a insisté sur l’abstention de tout comportement susceptible d’entraîner un risque pour l’intégrité des matchs et des compétitions, en exhortant les différents acteurs du football «à signaler toute tentative ou cas de manipulation de matchs».
Et dans ce même ordre d’idée, la FAF a rappelé également qu’il est «formellement interdit de parier sur des matchs» de «demander à quelqu’un de placer des paris en son nom» ou d’avoir «un quelconque intérêt, direct ou indirect, dans des sociétés de paris», a-t-elle ajouté.
L’instance fédérale a rappelé que «même le partage d’informations sensibles ou confidentielles avec des parieurs est formellement interdit», en avertissant les éventuels réfractaires que toute entorse à cette règle «peut entraîner une suspension de 3 ans de toute activité liée au football».
«L’implication dans une manipulation de matchs, elle, peut entraîner une suspension à vie de toute activité liée au football», a encore averti la FAF, en espérant que les clubs engagés et leurs différents acteurs seront respectueux de ces règles, pour une saison sportive 2021-22 saine et intègre. n