le Gunnar Solskjaer ne sait pas encore si Anthony Martial, touché à une cuisse, sera rétabli pour affronter Everton demain (15 heures). En conférence de presse, le coach mancunien est également revenu sur la déroute de ses hommes contre les Toffees (0-4) la saison passée.
En avril dernier, Manchester United recevait une sévère correction contre Everton (0-4), lors de la 35e journée de Premier League. Avant de retrouver les Toffees dimanche (15 heures), Ole Gunnar Solskjaer a évoqué ce souvenir douloureux. « Je n’ai jamais été aussi bas. C’était une capitulation », a déclaré ce vendredi l’entraîneur mancunien en conférence de presse.
Solskjaer définit cette défaite comme un tournant de sa carrière d’entraîneur à MU, celui où il a décidé de modifier l’équipe, en écartant notamment certains joueurs. « Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, Rome ne s’est pas construite en un jour, a-t-il poursuivi. Mais la culture, l’attitude, la forme physique, la camaraderie, l’esprit et peut-être même la compréhension entre les joueurs se sont améliorés. »
Cinquième de Premier League avec trois points de retard sur Chelsea, les Red Devils sont encore en course pour une qualification en Ligue des champions. « Je suis sûr à 100 % que nous allons améliorer nos performances cette fois », a espéré Solksjaer.
Quant à la présence d’Anthony Martial, le coach des Red Devils s’est montré incertain. « Je ne sais pas pour Anthony, pour être honnête, a-t-il simplement indiqué. Je n’ai pas demandé. Nous devrons faire un scanner probablement. » L’attaquant français, qui souffre d’une cuisse, a été préservé en Ligue Europa contre Bruges, jeudi.