Lundi, Riyad Mahrez n’a pas été aligné par Pep Guardiola pour le début de la campagne de Manchester City en Premier League en déplacement chez Wolverhampton. Cela n’a pas empêché les vice-champions d’Angleterre de s’imposer 3 buts à 1. C’est Phil Foden qui a été préféré à l’Algérien resté sur le banc tout au long de la partie. C’est encore tôt pour le savoir, mais on peut s’interroger sur le statut qu’aura le capitaine de l’équipe nationale avec son club pour sa troisième année avec le maillot des « Skyblues ».

Contaminé par le Coronavirus, Riyad Mahrez était rétabli et opérationnel pour le voyage chez les « Wolves ». Il s’est entraîné avec le groupe 3 jours de suite. Néanmoins, cela n’a pas semblé suffire pour qu’il soit au point et être utilisé dans le onze ou même jouer quelques minutes pour retrouver des sensations de matchs officiels.
Est-ce un choix de précaution pour permettre au « Fennec » d’être à 100% pour les prochaines dates ou c’est juste dû au fait qu’il ne soit pas vraiment le choix numéro 1 de son entraîneur Pep Guardiola sur l’aile droite de l’attaque des « Citizens » ? C’est une question qu’on peut se poser tant le technicien catalan a souvent fait des choix « bizarres » quand il s’agit du Dz. On se rappelle du 1/8 de finale « retour » de Ligue des Champions contre le Real Madrid quand il avait décidé de composer sans lui tout au long de la partie.

La cote auprès des consultants
Pour le tournoi du « Final 8 » à Lisbonne (Portugal), il avait débuté sans lui pour l’explication face à l’Olympique lyonnais. Fatal puisque les Français ont éliminé les Anglais à la surprise général en s’imposant 3 buts à 1. Mahrez a été lancé en catastrophe une fois son équipe menée au score. Ce qui avait suscité beaucoup de réactions chez les consultants de Sky Sports. D’ailleurs, Rio Ferdinand, ancien international anglais et défenseur du rival Manchester United, a trouvé « incompréhensible que Guardiola laisse un joueur du calibre technique de Mahrez avec les remplaçants.» Oui, en Angleterre, aux yeux de ceux qui suivent attentivement les rencontres, Mahrez est une valeur footballistique sûre. Et ce n’est pas pour rien que le très réputé Gary Lineker l’encense à chaque fois qu’il en a l’occasion. « Je peux regarder Riyad Mahrez toute la nuit si Guardiola le laisse jouer l’intégralité de la rencontre. Son touché de balle est incroyable. Il sent le ballon. Il est impossible de savoir dans quelle direction il ira. C’est un vrai cauchemar pour les défenseurs », admet-il.

Habitué de la concurrence
Toute cette magie et cette fascination, son driver semble ne pas la mesurer. La philosophie de l’ex entraîneur du FC Barcelone et du Bayern Munich prend clairement le dessus sur l’aspect intrinsèque du natif de Sarcelles (Paris/France). Pour être un boulet dans le jeu, il n’en est pas. C’est même un vrai créateur qui a livré une copie très intéressante lors de l’exercice écoulé avec 13 buts et 13 passes décisives en 50 apparitions contre 12 réalisations et 12 offrandes en 44 rencontres en 2018-2019. La constance est là. Mahrez est un joueur d’une certaine classe qui peut largement prétendre à une place de titulaire permanent. Ce soir, en EFL Cup (Coupe de la Ligue anglaise) et la réception de Bournemouth (19h45), le Champion d’Afrique devrait commencer d’emblée. Une occasion de prouver qu’il est loin d’être une pièce de rechange et qu’il peut s’imposer peu importe la concurrence. Car les rangs de Pep renfermement des talents certains. n