Samedi, malgré la défaite de Manchester City à domicile face à Tottenham Hotspurs (2-3), Riyad Mahrez a inscrit son 18e but toutes compétitions réunies avec les Citizens. Avec cette réalisation, il a égalé sa saison la plus prolifique dans l’élite anglaise. Une performance accomplie sous les couleurs de Leicester City en 2015-2016 avec une contribution majeure dans
le sacre sensationnel en Premier League.

Par Mohamed Touileb
Encore est toujours, Mahrez est le meilleur buteur des « Skyblues » depuis l’entame de l’exercice en cours. D’ailleurs, il a pu marquer lors de 4 de ses 5 dernières apparitions. Même en sortant du banc avant-hier, il a pu trouver la faille sur un penalty dans le temps additionnel (90’+1).

Il a marqué dans les 4 épreuves officielles
C’était le 18e pion du Dz toutes épreuves confondues. Et cela signifie qu’il fait déjà aussi bien que son année la plus aboutie en termes de « goals ». C’était il y a 6 ans avec les Foxes. Certes, quand on prend la seule stat’ en Premier League, il compte 9 réalisations et 7 passes décisives par rapport à sa production impressionnante pour un ailier avec les « Foxes ».
Sous la tunique des « Citizens », il a la chance de disputer nombreuses compétitions dont la Ligue des Champions UEFA où il se montre particulièrement efficace. Le capitaine de l’EN est à 6 buts et 1 passe D après 7 tests européen. D’ailleurs, il est devenu le premier algérien à atteindre un total de 6 banderilles sur une séquence.
Excepté le match de Community Shield entre le vainqueur du championnat d’Angleterre et le détenteur de la FA Cup, Mahrez a pu scorer dans les 4 challenges disputés par les Mancuniens à savoir la C1, la Premier League, la Coupe de la Ligue anglaise (EFL Cup) et la Coupe d’Angleterre (FA Cup). Petit à petit, le natif de Sarcelles a convaincu son entraîneur de son utilité même si l’effectif dont dispose Pep Guardiola est très riche. Notamment dans le secteur de l’attaque.

10 penalties transformés sur 11 avec City
Samedi, le technicien espagnol a décidé de l’écarter du onze de départ pour la réception des « Spurs ». Et cela s’est répercuté sur le rendement de l’attaque de Man.City qui a attendu l’entrée en jeu du Ballon d’Or africain 2016 pour que ses vagues offensives deviennent plus fréquentes sur les buts d’Hugo Lloris.
Après la partie, beaucoup de commentaires sur les réseaux sociaux ont pointé du doigt la décision de Guardiola après s’être passé des services d’un vrai détonateur d’attaques. L’impact de Mahrez semble plus que jamais significatif sur le jeu du champion d’Angleterre en titre. Cela ne peut que lui assurer une présence continue dans les plans de départ de son driver. D’autant plus qu’il s’est imposé comme le tireur de penalty par excellence dans le onze.
Des coups de pieds de surface que City obtient souvent quand on sait qu’il prône la verticalité dans le jeu. En matière de chiffres, l’efficacité de celui qui est passé par Le Havre AC (D2 française) avant débarque en Championship, est avérée. Il a transformé 10 des 11 tentatives avec le club. Un bilan quasi-parfait.