Dans le contexte sanitaire actuel, on ne sait pas quand est-ce que la fenêtre estivale des transferts va ouvrir. Le mercato va certainement être recasé ou tout bonnement annulé. Néanmoins, il y a une certitude : Manchester City ne compte, en aucun cas, laisser filer Riyad Mahrez dont le nom est cité du côté du Paris Saint-Germain et du Real Madrid ces derniers temps.

Selon le quotidien britannique «The Sun», Mahrez n’est pas à vendre. En tout cas, pas après avoir passé une saison et demie seulement à Manchester. Que le Paris Saint-Germain et le Real Madrid suivent la situation du capitaine des Fennec, cela ne semble pas perturber les plans des «Citizens» qui peuvent être certains que le Dz restera jusqu’en juin 2023 comme le stipule son contrat. Acheté pour 68 millions d’euros l’été 2018, le capitaine de l’équipe nationale a pu s’imposer dans un effectif qui compte de nombreux joueurs de talents.
Oui, lors de la première saison avec la tunique bleue-ciel il fallait s’adapter. Mais elle n’était pas si mal que ça. Notamment collectivement puisque les «Skyblues» ont décroché quatre titres nationaux (Premier League, FA Cup, Coupe de la League et le Community Shield). Pour la séquence en cours, l’ancien sociétaire de Leicester City est plus souvent aligné par son entraîneur Pep Guardiola. Notamment lors des grands matchs à véritable enjeu.
Pour l’instant, celui qui a été acheté pour 68 millions d’euros en juillet 2018 a marqué 9 buts et distillé 14 passes décisives toutes compétitions réunies. C’est déjà mieux que la copie rendue lors de l’opus 2018-2019. Ces chiffres et prestations suscitent, naturellement, l’intérêt des clubs de calibre sur le Vieux-Continent.
Salaire revu à la hausse ?
Les derniers rapports parlent de l’intérêt des Parisiens notamment. Cela n’a pas été démenti par une voix interne du team double-champion d’Angleterre sortant qui a déclaré que «Oui, il y a un intérêt pour Mahrez mais nous n’avons aucune intention de le laisser partir nulle part.»
En outre, la source indique que le natif de Sarcelles «a dit à Guardiola qu’il est content et sent qu’il est important pour l’équipe même s’il n’est pas tout le temps dans le onze. Les deux parties s’entendent bien.» Le double-champion d’Angleterre sortant n’est donc pas pressé de mettre Mahrez sur la liste des départs. Et même si c’est le cas, il ne compte pas le brader tant son apport reste indubitable tout comme sa qualité footballistique.
Il est l’un des éléments les mieux payés du «squad». Il émarge à un salaire hebdomadaire de 180.000 Livres Sterling. La revalorisation des émoluments n’est, pour l’instant, pas d’actualité. Mais, dans le football, la règle est connue : quand un footballeur est demandé, la cote grimpe et les émoluments doivent être revus à la hausse. La direction mancunienne risquent d’être amenée à blinder le gaucher pour qu’il ne bouge pas. Une probabilité envisagée : «On peut même envisager une prolongation de contrat mais cette dernière ne se fera pas avant une année.» Probablement, l’employeur pourrait être plus pressé qu’il n’en a l’air pour le faire rempiler dans les mois à venir. n